Tag Archives: documentaire

Mon superlivre de la politesse de Elisabeth Brami et Marie Paruit

29 Oct

politesseMon superlivre de la politesse

Elisabeth Brami

Marie Paruit

Editions Casterman

Miss Malpoli, tu exagères, tu es mal élevée et grossière, que comptes-tu faire ? Monsieur Poli, tu te tiens bien, et on ne te reproche rien, c’est super cool hein ? Si tout le monde était poli la vie serait plus jolie. A votre avis ? (résumé éditeur)

Ce livre se fonctionne par doubles pages, chacune avec un thème (être invité, dans la salle de bain, être discret) qui présente en regard le comportement de Miss ou M pas poli et celui de Miss ou M poli. L’idée est intéressante mais fait ressortir un constat de ma part : la politesse c’est subjectif. Si pour la plupart des thèmes je suis d’accord avec les choses énoncées, il m’est arrivé de me dire (et de dire à haute voix puisqu’on lisait avec ma grande) « tiens, on n’est pas poli nous »  et pour d’autres je suis carrément pas d’accord. Par exemple : Respecter les adultes  » Poli laisse passer en premier un adulte, sinon, c’est grossier. Et lorsqu’il ne connait pas il dit « vous », pas « tu » ou « toi ». Il s’arrange pour se tenir bien : un adulte ce n’est pas un copain. » Du coup ça pose le problème de l’âge de l’enfant (la collection est destinée « à tous ») car ma fille, à 5 ans tutoie tous les adultes, connus ou pas et d’ailleurs les adultes la tutoient, pourquoi ferait-elle autrement?

Ou alors le thème « Inviter des amis » « Quand Poli reçoit ses amis, il s’en occupe, il est gentil, met leurs manteaux dans la penderie, leur fait plaisir et les nourrit de gâteaux et de jus de fruits, joue avec eux jusqu’à la nuit » , tout ça me parait un peu excessif…

Par contre un bon point pour « Saluer quelqu’un : Si Poli rencontre un copain, il salue et lui tend la main, lui dit « bonjour, comment ça va? » et fait la bise aussi, des fois » qui va à l’encontre de la pratique qui consiste à vouloir toujours que les enfants fassent des bisous, même s’il n’en ont pas envie…

En bref, ce livre est intéressant mais il est surtout une base pour discuter « qu’est-ce que tu en penses toi? » pour parler de politesse avec les enfants mais c’est vrai que sur certains, j’ai été contente de pouvoir prouver à ma fille qu’on n’était pas les seuls à lui demander ce genre de choses!!

Publicités

Promenade en architecture de Véronique Antoine-Andersen

19 Nov

9782742763146FSVoilà un genre de livre que je n’ai pas l’habitude de chroniquer ici et que pourtant j’aime beaucoup : le documentaire pour la jeunesse. En effet je trouve que souvent, un documentaire pour ado est une bonne entrée dans un sujet que l’on connait pas ou très peu.

J’aime bien l’architecture mais alors carrément en dilettante, mes compétences se limitant à me promener le nez en l’air pour admirer des bâtiments et les trouver, beau, laids ou intéressants.

Du coup c’est avec plaisir que je me suis plongée dans cette promenade en architecture qui se divise en 5 chapitres :

L’architecture domestique et sociale (habiter, protéger et guider)

L’architecture religieuse (prier, protéger les morts et soigner)

Architecture et travail (relier, transporter, travailler et observer)

L’architecture des loisirs (exposer, conserver, se baigner et distraire)

Architecture sans architectes (rêver s’exprimer)

Chaque thématique mélange les lieux et les époques, à chaque fois pour mettre en avant une caractéristique liée à l’un des deux ou aux deux. Les textes sont courts et facilement compréhensibles et l’ouvrage est très largement illustré.

Alors c’est bien sûr un peu court pour une leçon d’architecture mais ce n’est pas le propos, puisque c’est une promenade qu’on pourrait qualifier d’apéritive!! Ce qu’il manque éventuellement, ce sont des référence en fin d’ouvrage pour permettre d’aller plus loin sur tel ou tel sujet.

Indiqué « dès 12 ans » par l’éditeur.