Tag Archives: Bien

1,2,3, Soleil! de Gaëtan Doremus

18 mar

9782746739833FS1,2,3, Soleil!

Gaëtan Doremus

Autrement jeunesse.

Si la couverture de cet album peut paraître déroutante (c’est quoi cette drôle de forme, un cornet de glace?), elle prend tout son sens une fois qu’on a lu l’histoire.

On a en effet trois personnages qui vont entrer en scène chacun leur tour et sur plusieurs pages à chaque fois, des pages monochromes. Ces trois là ont un point commun : ils s’ennuient et leur vie ne leur correspond pas. Le fait de tout vouloir changer va les amener, pensifs au bord de l’eau. Et là, un bateau à vendre va exaucer leur vœux et relancer l’histoire mais cette fois de toutes les couleurs!

Un joli album sur l’envie de prendre sa vie en main, avec un jeu sur les couleurs que j’ai beaucoup aimé. Mais il faut dire que Gaëtan Dorémus a déjà su nous conquérir avec Ping Pong, album au format tout différent…

 

Lunerr de Frédéric Faragorn

30 jan

lunerrLunerr

Frédéric Faragorn

l’Ecole des loisirs

« Pour les habitants de Keraël, la cité des aëls, il n’y a pas d’ailleurs. Leur ville est située dans un désert de sable, de pierre et de sel. Keraél est une île sans eau autour. Le mot Ailleurs y est interdit, considéré comme une insulte, un blasphème. Le jeune Lunerr l’a appris à ses dépens. Pour avoir enfreint la règle, il a été fouetté jusqu’au sang et mis au ban de la société. A cause de lui, mamig a perdu son travail.
Qui oserait embaucher la mère d’un paria? Ken Werzh. L’homme le plus vieux et le plus craint de l’île les a convoqués dans son brug, demeure unique et fabuleuse toute de bois sculpté. Il a l’air très intéressé par Lunerr, suffisamment pour faire de lui son lecteur et secrétaire particulier. L’adolescent reste sur ses gardes: le vieillard aux yeux morts et au corps fripé comme celui d’un cadavre paraît doté d’une force singulière.
Il se comporte de manière étrange, il tient des propos qui pourraient le faire condamner. Ken Werzh semble détenir un secret, un secret que Lunerr a très peur de découvrir… » (résumé éditeur)

Lunner est un enfant ordinaire jusqu’au jour où il prononce un mot interdit : Ailleurs. Il se retrouve alors avec sa mère au ban de sa communauté alors que la vie n’était déjà pas facile depuis la mort de son père… Mais ce mot va en effet lui ouvrir d’autres horizons quand l’énigmatique Ken Werzh va les prendre à son service.

Ce livre est assez étrange car ce premier tome qui semble tout d’abord être un tome d’installation de ce monde nous emmène en fait sur une fausse piste. En effet, les efforts de Ken Werzh pour enseigner certaines choses à Lunerr seront en fait vains et de nombreuses découvertes en fin de tome changent complètement son univers et ses perspectives.

Le prochain tome semble donc nous ouvrir une perspective complètement différente, à voir donc….

Première lecture pour le challenge des 52 semaines (qui est en fait illimité) et c’est l’idée 113 : un ou des nuages (j’ai cru que je n’arriverais pas à faire rentrer cette couv dans le challenge)

challenge-52-semaines

Apolline et le chat masqué de Chris Riddell

28 jan

9782745933959FSApolline et le chat masqué

Chris Riddell

Milan

« Des chiens d’appartement disparaissent sans laisser de trace. Bizarre, bizarre… Qu’est-il arrivé à ces adorables toutous? Apolline et monsieur Munroe sont sur une piste. Mais chut!…Ils ne doivent pas être repérés. » (résumé éditeur)

Apolline est une délicieuse petite fille dont les richissimes parents sont continuellement en voyage. Elle vit donc sous la surveillance M. Munroe, petit personnage poilu qu’il ont recueilli lors d’un voyage. Avec son aide, elle va se lancer dans une enquête sur la disparition de petits chiens dans son quartier…

Le ton et l’histoire sont résolument loufoques.

De plus ce roman est abondamment illustré, nous permettant de voir et lire les cartes postales envoyée tout au long de l’histoire par les parents (avec nombres de commentaires qui laissent penser qu’ils sont un peu omniscients) ou encore le plan de l’appartement ou le carnet d’enquête d’Apolline.

Une lecture légère et réjouissante qui pourra intéresser les lecteurs à partir de la primaire mais encore plus tard, que ce soit pour de bons ou de moins bons lecteurs.

Dans les bras… de Elisabeth Coudol et Sigrid Martinez

27 oct

danslesbrasDans les bras…

Elisabeth Coudol et Sigrid Martinez

Flammarion

Coll. Mes toutes premières histoires de 12 à 24 mois

Quelle aventure que la rencontre avec les grands, tous différents! Quel plaisir de rester soi-même tout en voguant, se lovant, galopant, se remplissant de câlins… Bébé se sent le roi et passe de bras en bras sans crainte, avec joie. (Résumé éditeur)

Je ne répèterais jamais assez à quel point la lecture est importante pour les touts petits, même encore plus petits que l’âge préconisé pour cette collection de premières histoires. Bébé a déjà 9 mois, que le temps passe vite! Elle a déjà lu et relu (toute seule ou avec ses parents. Oui oui, à 9 mois on lit déjà seul!) ses petits livres Noir sur blanc et Blanc sur noir de Tana Hoban et c’est avec plaisir qu’elle passe maintenant à d’autres choses, toutes aussi fascinantes pour elle…

Dans mes bras est son best seller du moment (même si l’expression n’est finalement pas si adaptée!) et il fait partie du rituel du soir. Chaque double page met en scène bébé dans les bras d’un membre de sa famille avec une activité différente : on joue au bateau avec papy, au cheval avec tata, et on fait des bisous avec papa…

Ma fille adore (bon ok, moi aussi) quand on mime en même temps les actions présentées avec une grande préférence pour celles plus actives (le cheval…). Bien sûr on est dans du livre cartonné et résistant que le bébé peut aussi manipuler tout seul quand il veut et depuis 2 semaines, c’est un plaisir de la voir en plus essayer d’attraper les images sur son livre… :)

Maisie Hitchins L’affaire des pièces volées de Holly Webb

7 juil

9782081308329FSMaisie Hitchins L’affaire des pièces volées

Holly Webb

Castor poche romans

Maisie Hitchins serait sûrement une grande détective si elle ne devait pas aider sa grand-mère à tenir sa pension. En quête d’une énigme dans les rues de Londres, elle sauve un petit chien qui devient son fidèle assistant. Avec lui, Maisie tente de venir en aide au livreur de la boucherie accusé de vol. Certaine que George est innocent, elle va tout faire pour découvrir le vrai coupable. (résumé éditeur)

Ayant depuis longtemps envie de lire une autre série de cet auteur, Rose, et ne l’ayant jamais fait c’est avec un a priori tout à fait positif que je me suis plongée dans ce roman. Je dois dire que jusqu’à il y a peu, je me contentais surtout en littérature ado de lire des romans pour grands ados. Et que quand il s’agissait de trouver de bons romans pour des ados plus jeunes, j’étais un peu plus embêtée. Celà fait donc 2 fois de suite que je me plonge dans cette tranche de lecture et pour la 2ème fois c’est une bonne surprise (après le presque coup de coeur pour Harold et son dragon).

J’ai trouvé ici une héroïne attachante et plus ou moins crédible (je n’ai pas une vraie bonne représentation de ce qu’était la vie d’une petite fille de sa condition à son époque que je n’ai pas totalement identifiée d’ailleurs) et qui s’attache à résoudre une énigme qui parait à sa portée, tout en se rêvant grande détective, comme son idole Gilbert Carrington, imitation de Sherlock Holmes.

Voilà donc un roman honnête pour des lecteurs allant de la fin de primaire au début du collège, reste à savoir si cette héroïne saura séduire les 2 sexes car si le récit n’est pas trop genré, la couverture elle l’est quand même un peu…

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 48 autres abonnés