Tag Archives: Littérature ado

Vous parler de ça de Laurie Halse Anderson

22 Jan

vousparlerVous parler de ça

Auteur : Laurie Halse Anderson

Éditeur : La belle colère

Melinda Sordino ne trouve plus les mots. Ou plus exactement, ils s’étranglent avant d’atteindre ses lèvres. Sa gorge se visse dans l’étau d’un secret et il ne lui reste que ces pages pour vous parler de ça. Se coupant du monde, elle se voit repoussée progressivement par les élèves, les professeurs, ses amis, et même ses parents. Elle fait l’expérience intime de la plus grande des injustices : devenir un paria parce que ceux dont elle aurait tant besoin pensent que le mal-être, c’est trop compliqué, contagieux, pas fun. Melinda va livrer une longue et courageuse bataille, contre la peur, le rejet, contre elle-même et le monstre qui rôde dans les couloirs du lycée. (résumé éditeur)

Ce roman est une découverte pour moi et pourtant, ça n’était pas gagné d’avance… Déjà, si  je n’avais pas lu un article dans une revue spécialisée j’ai l’impression que je n’en aurais jamais eu connaissance. Et pourtant il semblerait que ce livre ai eu un certain succès, d’après l’article d’abord et ensuite j’ai vu sur Babelio qu’il avait 137 lecteurs et 28 critiques alors que pour les albums que j’ai chroniqué récemment, on était plutôt à 3 critiques et 10 lecteurs (Pour Yazuke de Frédéric Marais par exemple alors que sa chronique est beaucoup lue sur mon blog). De plus il est chaudement (un peu trop peut-être?) recommandé par John Green, auteur à succès qu’on ne présente plus chez les ados…

Mais surtout, ce qui m’aurait découragé en premier si j’avais eu ce livre entre les mains sans le moindre accompagnement, c’est la couverture… Alors qu’on s’entende bien, je ne suis pas le public cible, j’en suis bien consciente et il semblerait qu’elle fasse son boulot cette couverture, c’est à dire appâter la lectrice ado/ jeune adulte qui cherche euh… Je ne sais pas exactement mais qui trouve sûrement son compte dans cette histoire qui est au final intéressante, bien écrite et traite d’un sujet sensible, le viol, la parole de la femme (« tu n’as pas dit non ») et la violence de vivre tout cela avec beaucoup de tact et, il me semble, de justesse.

Suite à une fête qui a mal tourné, elle a appelé la police, Melinda devient la paria de son nouveau lycée sans que personne ne cherche à comprendre pourquoi elle l’a fait. Et surtout son ancienne meilleure amie. Elle se renferme sur elle-même de jours en jour en jour et cette année scolaire se transforme en cauchemar jusqu’à ce qu’elle trouve la force de s’en sortir.

C’est vraiment un très bon roman qui est à mettre entre toutes les mains adolescentes, tant au niveau de son écriture que de son sujet très bien traité, sans que ça ne fasse dissertation sur un sujet attendu dans le roman pour ado.

A découvrir, les éditions La belle colère que je découvre par ce titre et qui a l’air de publier peu mais bien!

Publicités