Tag Archives: Petit éditeur

Tête à tête avec mon chat d’Isabelle Simler

14 Fév

teteatetechatTête à tête avec mon chat

Isabelle Simler

Éditions courtes et longues

C’est arrivé comme ça. Un beau matin, l’enfant est devenu chat. Et désormais comme son chat, il s’endort en boule, s’amuse avec des coccinelles, fuit un gros chien, grimpe aux arbres. Jusqu’à ce que.. (résumé éditeur)

Qui ne s’est jamais demandé ce que faisait le chat pendant la journée quand nous ne sommes pas là? Et qui est mieux placé que l’enfant, complice éternel du chat, pour découvrir la réponse?

Un jour, au lieu d’aller à l’école, l’enfant de cet album se retrouve dans la tête de son chat (et inversement!) et va vivre sa journée, découvrant de quoi est faite sa vie et regardant d’un œil nouveau les animaux et les gens de passage.

Cet album très joli et poétique était donc parfait pour le challenge je lis aussi des albums qui avait pour thème les chats pour le mois de janvier. Et oui, je me rattrape, je suis sure que vu les circonstances on me pardonnera mon retard!!

 

 
logo challenge albums 2015

Vous parler de ça de Laurie Halse Anderson

22 Jan

vousparlerVous parler de ça

Auteur : Laurie Halse Anderson

Éditeur : La belle colère

Melinda Sordino ne trouve plus les mots. Ou plus exactement, ils s’étranglent avant d’atteindre ses lèvres. Sa gorge se visse dans l’étau d’un secret et il ne lui reste que ces pages pour vous parler de ça. Se coupant du monde, elle se voit repoussée progressivement par les élèves, les professeurs, ses amis, et même ses parents. Elle fait l’expérience intime de la plus grande des injustices : devenir un paria parce que ceux dont elle aurait tant besoin pensent que le mal-être, c’est trop compliqué, contagieux, pas fun. Melinda va livrer une longue et courageuse bataille, contre la peur, le rejet, contre elle-même et le monstre qui rôde dans les couloirs du lycée. (résumé éditeur)

Ce roman est une découverte pour moi et pourtant, ça n’était pas gagné d’avance… Déjà, si  je n’avais pas lu un article dans une revue spécialisée j’ai l’impression que je n’en aurais jamais eu connaissance. Et pourtant il semblerait que ce livre ai eu un certain succès, d’après l’article d’abord et ensuite j’ai vu sur Babelio qu’il avait 137 lecteurs et 28 critiques alors que pour les albums que j’ai chroniqué récemment, on était plutôt à 3 critiques et 10 lecteurs (Pour Yazuke de Frédéric Marais par exemple alors que sa chronique est beaucoup lue sur mon blog). De plus il est chaudement (un peu trop peut-être?) recommandé par John Green, auteur à succès qu’on ne présente plus chez les ados…

Mais surtout, ce qui m’aurait découragé en premier si j’avais eu ce livre entre les mains sans le moindre accompagnement, c’est la couverture… Alors qu’on s’entende bien, je ne suis pas le public cible, j’en suis bien consciente et il semblerait qu’elle fasse son boulot cette couverture, c’est à dire appâter la lectrice ado/ jeune adulte qui cherche euh… Je ne sais pas exactement mais qui trouve sûrement son compte dans cette histoire qui est au final intéressante, bien écrite et traite d’un sujet sensible, le viol, la parole de la femme (« tu n’as pas dit non ») et la violence de vivre tout cela avec beaucoup de tact et, il me semble, de justesse.

Suite à une fête qui a mal tourné, elle a appelé la police, Melinda devient la paria de son nouveau lycée sans que personne ne cherche à comprendre pourquoi elle l’a fait. Et surtout son ancienne meilleure amie. Elle se renferme sur elle-même de jours en jour en jour et cette année scolaire se transforme en cauchemar jusqu’à ce qu’elle trouve la force de s’en sortir.

C’est vraiment un très bon roman qui est à mettre entre toutes les mains adolescentes, tant au niveau de son écriture que de son sujet très bien traité, sans que ça ne fasse dissertation sur un sujet attendu dans le roman pour ado.

A découvrir, les éditions La belle colère que je découvre par ce titre et qui a l’air de publier peu mais bien!

Yasuke de Frédéric Marais

9 Oct

Yasukecouv2Yasuke

Frédéric Marais

Éditions Les Fourmis rouges

Au pied du Kilimandjaro, en Afrique, vit un jeune esclave qui n’a pas de nom. Personne ne lui en a jamais donné. S’échappant de son village, il embarquera comme marin sur un navire, traversera les mers jusqu’au Japon, où il accomplira un destin d’exception. (résumé éditeur)

Ce n’est pas la première fois que mon regard est attiré par un livre des éditions des Fourmis rouges… Cette couverture ne pas trompée et j’ai pu découvrir un livre magnifique, avec des textes courts, on est dans l’économie qui du coup mettent en valeur les illustrations doubles pages qui sont aussi très sobres!

Je vous engage à aller feuilleter les quelques pages disponibles sur le site de l’éditeur et qui vous feront encore plus envie que les photos que j’ai pris moi-même mais que je vous livre quand même!

yasuke2 yasuke

Le Nao de Brown de Glyn Dillon

31 Mar

9782355741166FSNao est née de mère anglaise et de père japonais. Elle souffre de TOC (je n’aurais pas pensé à appeller ça comme ça, c’est ce qu’il y a écrit sur la couverture) qui font qu’elle a de subites impulsions de violence et s’imagine tuer la ou les personnes en sa présence (oui pour moi les toc c’est pas réussir à sortir de chez soit sans avoir vérifier 20 fois qu’on avait bien fermé les robinets, on est loin donc!). On imagine que c’est vraiment dur pour elle quand on voit que sa colloc doit fermer à clé le tiroir contenant les couteaux…

Elle travaille dans la boutique  d’un ami de fac qui a l’air secrètement amoureux d’elle, elle va régulièrement dans un centre bouddhiste sans avoir l’air de vraiment savoir ce qu’elle vient y chercher ni ce qu’elle y trouve, et elle rencontre un homme qui ressemble au « Rien », entité puissante et surnaturelle d’une légende qu’elle adore et qui est déclinée en dessin animé.

Cette légende est d’ailleurs racontée intercalée par épisode au milieu de l’histoire.

Quand j’ai choisi cette BD dans le cadre de l’opération Price minister, je ne la connaissais pas, n’en n’avais jamais entendu parlé mais j’ai été tout de suite séduite par le dessin des quelques pages que j’ai pu voir sur internet (j’ai d’ailleurs hésité avec Automne de McNaught). Et je ne regrette pas mon choix : j’ai été tout simplement emportée par ce dessin magnifique! Je pense qu’il fait beaucoup dans l’attachement que j’ai ressenti immédiatement pour cette héroïne fragile qui essaye de s’en sortir comme elle peut avec sa maladie envahissante.

Je ne sais pas mieux parler de cette bd que j’ai parcouru avec mes émotions du début à la fin et qui va rester précieusement rangée dans ma bibliothèque, même si j’ai trouvé que j’aurais aimé en savoir plus sur sa maladie et sur ses fameux devoirs que je n’ai pas bien compris et aussi une partie de la fin que je serais bien incapable d’exposer clairement!! Mais ça me fera une excuse pour la relire!!

Vous pouvez toujours aller vous faire une idée plus précise chez David qui comme toujours parle bien mieux que moi de ses lectures!! Et aussi chez Mo et chez Lunch!!

roaarrr challenge

Zoo dans ma main, animaux 3D de IK&SK (coup de coeur pour Noël!)

18 Déc

9782917890905FSVoilà un livre découvert au hasard de mes balades dans le salon de Montreuil. Oui, oui, je me balade, en fait j’y suis allée 4 fois cette années, je pense que je tiens un record!! Ce livre a été repéré par ma fille (première visite au salon pour elle : la vache, c’est un véritable piège!!!), vous allez vite comprendre pourquoi!!

Un zoo dans ma main a deux facettes : d’un côté un livre sur les animaux, même si c’est le côté le moins riche et qui a dû demander réflexion (pareil on y revient) et de l’autre côté une petite activité manuelle et un jeu pour les enfants. En effet ce livre est cartonné car chaque animal présenté se détache et après un pliage très rapide et facile, se présente debout, une figurine en 3D donc…

Pour chaque animal il y a une petite fiche descriptive et le lieu dans le monde où il vit. Je pense que cette partie est à la base un peu artificielle et à dû être rajoutée pour ne pas seulement faire un livre avec des figurines à découper. Mais c’est intéressant quand même et adapté, même à un jeune âge. Car clairement, pour avoir rencontré les deux auteurs (qui sont coréennes et qui ont écrit dessus le prénom de ma fille en coréen), je pense que c’est la partie conception des animaux qui a dû le plus les éclater!!Pendant que l’une écrivait la dédicace, la deuxième à découpé une minuscule girafe en papier et avait déjà fait d’autres animaux, je regrette de ne pas en avoir demandé un pour moi!! J’essayerais de vous mettre une phot demain

Du coup on a un livre deux en un : d’abord on lis les fiches animaux et au bout d’un moment (il y en a une soixantaine) on choisi lesquels on va détacher et monter aujourd’hui. Il y a ensuite une pochette en carton à la fin du livre pour les glisser quand on a fini de jouer avec. D’ailleurs ma fille a tout de suite été attirée par les animaux présents sur le stand, c’est ce qui nous a fait nous arrêter!!

Je dois donc vous dire que j’ai un gros coup de cœur pour ce livre (oui c’est moi qui m’amuse à plier les animaux!) et que si vous cherchez quoi offrir à noël, à mon avis, ce livre fait très bien l’affaire entre 3 et 6 ans, au moins!!

9782917890905_19782917890905_2

Chez le même éditeur (amaterra) vous trouverez un autre livre des même auteurs sur le même principe avec que des dinosaures!!!

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 57 autres abonnés