Tag Archives: sorcière sorcier

Les Revenants de Jean Molla

14 Jan

La vie de Quentin bascule le jour où il emménage dans une demeure du XVe siècle et qu’il découvre une pierre étrange dans le sol de la cave. Cette pierre exerce une fascination néfaste sur son frère aîné Nicolas. Bientôt leur voisine Violaine, une vieille femme, met en garde Quentin contre les forces du mal et lui enjoint de se rappeler son passé. Peu à peu, il comprend que la maison appartenait à un maître sorcier, Jacques Guernière, brûlé vif en 1457, et qu’il est sa réincarnation. Face à Nicolas gagné par les puissances du mal et préparant la venue du Seigneur des Mouches, Quentin débute son combat contre les alliés du Diable et découvre ses pouvoirs de sorcier…
Le premier volume d’une tétralogie fantastique de Jean Molla où les époques et les lieux s’entrecroisent. Le lecteur est entraîné du château de Gilles de Rais en Vendée aux versants de l’Atlas, des rives de Santorin aux trésors d’un musée du Massachusetts. (résumé éditeur un peu amputé car il semble que c’était des bêtises dans les dernières phrases… Et oui, je suis comme ça;))

Voilà le résumé du premier tome mais je vais vous parler ici des 4 car c’est bien sûr un ensemble. Sans être super originale dans sa trame générale(les forces du mal vont s’incarner et transformer la terre en enfer, certains humains vont les aider, d’autre vont s’y opposer au péril de leur vie) cette histoire sort quand même des chemins battus pour nus proposer une vision originale des forces en présence avec des personnages complexes, que ce soit Violaine, vieille de plusieurs siècles qui essaye de ne pas voir en Quentin l’homme qu’elle a aimé autrefois ou Anne, ado gothique, attirée par un pacte avec le démon dans un premier temps avant de se rendre compte peu à peu de tout ce que ça implique alors que Simon s’en rend bien compte mais se laisse entrainer par amour pour Anne,etc….

Il y a aussi une incursion dans le cybermonde plutôt réussie et un passage par des mondes parallèles avec des théories d’Einstein.

Tout est là pour faire une réussite, y compris l’amour, la jalousie et la trahison!!  Une très bonne série pour les ados (au collège sans problème), à recommander donc!

Un tango du diable d’Hervé Jubert

1 Oct

9782226140777Dans le précédent volume, on avait laissé Roberta Morgenstern et Clément Martineau à la fin d’une enquête qu’ils avaient élucidé avec succès. Les voilà plongés dans une affaire bien plus trouble et bien plus meurtrière que la précédente : un mystérieux Baron des Brumes exécute d’honnêtes citoyens selon des méthodes anciennes tel le pilori où l’écartèlement par un cheval (super funky!). Les deux enquêteurs auront du pain sur la planche, surtout qu’il y a de l’eau dans le gaz entre eux!

Cette fois-ci, Hervé Jubert rajoute des pirates et des êtres insaisissables ou mythiques. Le plaisir de lecture est toujours au rdv, même si j’avais préféré le premier. En plus, la fin du volume appel clairement la suite, ce qui n’était pas forcément le cas du premier. Alors pour savoir qui est vraiment M. Rosemonde, je vais bien être obligée de la lire, mais attention, pas avant d’avoir fini les Bienveillantes!!

Swap o mythes

20 Juin

Comme promis, voilà mon colis :

juin 030

Et c’est Emmyne qui m’a gâtée!!

J’ai donc trois livres que vous voyez très bien sur la photo, donc pas besoin de remettre les titres 😉

Antigone qui est une de mes héroïnes préférées, un livre que je ne connais pas sur la légende arthurienne, ainsi que je l’avais soufflé dans mon questionnaire et les mythagos, que je ne connais pas non plus et qui mélange tous les mythes et légendes!!

Un choix très hétéroclite dons, qui j’espère me fera passer de bons moments!!

Pour prolonger la thématique, j’ai eu deux baguettes magiques un élixir (chocolat, donc magique!) et un talisman.

Un petit arrêt sur la carte qui accompagne et qui est tout simplement géniale!

juin 013

Donc un grand merci à Emmyne et à bientôt pour des impressions de lectures magiques, forcément!

Le maître des Chrecques de Walter Moers

26 Mar

9782755703245Echo est un mistigriffe, une sorte de chat avec deux foies. Alors qu’il est seul et abandonné dans Sledwaya, il va rencontrer Succubius Eisspin, maître des Chrecques de la ville, qui va lui proposer un terrible marché : le nourrir de façon abondante et raffinée pendant un mois en échange de sa graisse : en effet, Eisspin collectionne les graisses de différents animaux pour les intégrer ensuite dans ses préparations (il est alchimiste). Passés les premiers jours où Echo se retape un peu, il va essayer de se libérer de ce terrible pacte en cherchant l’aide là où on l’attend le moins.

Une histoire pleine de rebondissements, on se laisse facilement entrainer par l’alternance des explorations d’Echo dans la gigantesque demeure et les séances d’initiation à l’alchimie faite par son nouveau maître. En plus c’est plein d’humour, les amis qu’Echo va se faire, un hibou et la dernière Chreque de la ville vont l’aider chacun à leur façon mais pas comme on s’y attendait! Tous les personnages sont assez fouillés et on s’attacherait presque au terrifiant maître des Chrecques qui cache aussi une histoire terrible. Mais ici, il ne faut pas se fier aux apparences, même si l’auteur non mène par le bout du nez, du début à la fin! En plus il a fait lui-même les illustrations…

Du même auteur dans le même univers : La cité des livres qui rêvent, que je n’ai pas lu mais qui parait-il est aussi très bien…

Un autre avis ici

Trilogie Morgensten T.1 Hervé Jubert

12 Mar

9782226129734

Roberta Morgenstern, sorcière de son état, travaille pour la police. Des crimes sordides sont perpétrés dans     les villes historiques, lieux de divertissement imaginés et contrôlés par le comte Palladio. Ces villes sont des reproductions de villes célèbres à un moment de leur histoire, Londres à l’époque de Jack l’éventreur ou bien Paris au 17ème, avec ses fêtes fastueuses au château de Versailles avec costume d’époque obligatoire. Roberta va se voir attribuer comme second le jeune Clément Martineau qui n’utilise pas les mêmes procédures d’enquête que sa supérieure…

Je ne sais plus trop pourquoi j’ai lu ce livre puisque ce n’est pas celui que je voulais lire de cet auteur, j’avais emprunté celui là au cas ou l’autre me plairait et finalement je n’ai pas lu l’autre. Mais je me suis laissée entrainer car l’univers imaginé par Hervé Jubert est assez intéressant et on s’y balade avec plaisir. En revanche je n’ai pas trouvé une grande originalité à l’intrigue de départ (avec les collaborateurs que tout oppose et qui ne peuvent pas se voir au début…), mais quand même juste assez pour que le plaisir de lecture soit là jusqu’au bout et vers la fin, tout s’emballe un peu et j’ai trouvé cette histoire de Diable et de contrat assez réjouissante! En plus la conclusion donne envie de poursuivre la trilogie pour voir quels développement l’auteur va donner à tout ça.(même si on peut aussi bien s’arrêter là)

A signaler : encore un livre sorti en édition jeunesse et en édition adulte, cette façon de procéder ne cesse de m’interroger. En fait j’ai pris la version jeunesse avant de voir qu’il existait en sf adulte. Et en lisant le début je trouvais que ça n’était pas si jeunesse que ça (une femme se promène dans le Londres historique à la recherche d’une aventure sexuelle avant de se faire sauvagement éventrer devant nos yeux…) et qu’une héroïne de 45 ans (ou 55 je ne sais plus) n’était pas vraiment ce à quoi on s’attendait pour des jeunes. Mais finalement, j’ai entendu un garçon de 11 ans le recommander à un de ses copains avec enthousiasme…