Archive | Mes incontournables RSS feed for this section

Le Transperceneige de Rochette et Lob

2 Nov

transperceneige01Dans un futur pas si lointain (mais qui l’était un peu plus en 1984!), suite à une catastrophe climatique visiblement causée de la main de l’homme, ce qui reste de l’humanité vit dans un train qui roule sans arrêt pour assurer leur survie. Dans ce train, la société s’est recomposée classiquement entre démunis et nantis, le confort augmentant en se rapprochant de la tête du train.

Un homme s’échappe des wagons de queue pour essayer de survivre, même si on lui prête toutes sortes d’intentions revendicatives. En remontant petit à petit vers la tête du train, un drame va se jouer…

J’avais cette bd dans mon étagère depuis à peu près dix ans quand l’autre jour, une affiche dans le métro m’a enfin décidée à l’en sortir!! Je ne regrette pas car je vais pouvoir la ranger parmi mes classiques de SF des années 80 (certainement la raison pour laquelle je l’avait achetée d’ailleurs!!). En effet, je trouve cette façon de raconter l’histoire assez elliptique, classique de pas mal d’œuvre de cette époque. Pour peu qu’on entre dedans sans rien savoir, on apprend très progressivement le  pourquoi et le comment de ce train et de cette catastrophe climatique et d’ailleurs on ne sait pas grand chose, juste l’essentiel.

Je lisais cette bd avec l’idée qu’il y avait une suite et j’ai donc été surprise de la fin qui est plutôt définitive et me demandais encore plus comment transposer ça en film. Mais je viens de faire mes recherches et il y a donc bien une suite, tardive à cette histoire et justifiable d’après le résumé que j’ai pu lire. J’imagine que le film s’inspire des 3 tomes et pas d’un seul.

En tout cas je vous recommande cette lecture car je trouve qu’il s’en dégage quelque chose d’assez fort avec peu de mots, peu d’explications mais une ambiance très particulière.

La tyrannie de l’arc-en-ciel t.1 La route de Haut-Safran

14 Sep

9782264059468FSA l’ère de la Chromocratie, tout est question d’ordre. Car les lois sont inflexibles et chacun doit tenir sa caste selon sa couleur de naissance. Mais l’harmonie semble compromise le jour où Edward, un Rouge à l’avenir flamboyant, se retrouve malgré lui mêlé à une suite d’incidents inexplicables… qui menacent bel et bien de saper le régime ! Jasper Fforde explore les limites de l’imagination pour nous offrir un récit drôle, haletant et délicieusement subversif. (Résumé éditeur)

Je ne sais pas pourquoi j’ai hésité longtemps avant de lire ce livre ( bon la couverture n’est pas folichonne je trouve!!) mais en tout cas je ne regrette pas de m’être lancée!! En effet nous voilà dans du pur Jasper Fford, rien à voir avec la série des Next, un sujet sérieux traité avec un humour incroyable, bref, du bon, rien que du bon. Ce livre s’inscrit d’ailleurs dans la courte liste des livres « acheté, entamé immédiatement, lu dans la semaine »!

L’histoire décrit une société hautement totalitaire (et probablement post-apocalyptique) ou le rang de chacun se détermine selon sa fonction a voir la couleur. Edward ne comprend pas grand chose à ce qui lui arrive au début mais il va vite finir par se rendre compte qu’il est mal barré! J’ai adoré le coup de l’homme apocryphe (il ne peut pas exister selon les règles de leurs monde donc tout le monde fait comme s’il n’existait pas, même quand il se promène à poil. Grande déconvenue pour lui le jour où il se rend compte qu’il n’est pas vraiment invisible…). Et bien sûr ce monde est géré par tout un tas de règles absurdes comme l’interdiction de fabriquer des cuillères…

Franchement, si vous avez aimé les autres livres de cet auteur, foncez sur celui-là, ça vous fera toujours patienter jusqu’au prochain!!

Le Caméléon de Andreï Kourkov

16 Juin

9782020511834_002Un peu de littérature adulte ne faisant pas de mal de temps en temps, je me suis enfin décidée l’autre jour à lire le Caméléon qui était sur mes étagères depuis à peu près dix ans. (Vous noterez que très subtilement je n’ai pas parlé de Pal, non ce livre était rangé, sagement sur une étagère, normal donc). Et oui, j’avais beaucoup aimé le Pingouin du même auteur donc quand j’ai vu celui là, je n’ai pas hésité une seule seconde à l’acheter!! Avant de laisser trainer pendant dix ans donc.

Bref, le mal est réparé (en tout cas si on ne prends pas en considération, le nombre incalculable de livres qui attendent sagement sur une étagère pour certains depuis beaucoup plus de dix ans) et je vais donc pouvoir vous parler de ce livre. Je me suis quand même fait spolier comme une débutante puisque la première page de ce livre est un résumé du bouquin qui commence en vrai deux pages plus tard. je me demande encore comment j’ai fait mon compte pour confondre les résumé et le début du bouquin (surtout qu’il m’a fallu au moins dix lignes, soit la moitié du dit résumé pour m’en rendre compte (l’histoire avançait un peu trop vite) et que juste ne dessous, il y avait une biographie de l’auteur en italique, ce qui aurait dû franchement me mettre la puce à l’oreille…)

Mettons donc tout ça sur le compte de la fatigue et passons au livre lui-même!!

« A Kiev, Nikolaï, un ancien enseignant, s’est reconverti  en veilleur de nuit. Il travaille dans un entrepôt où il doit garder des caisses remplies de boîtes de lait en poudre, lequel lait ressemble bien plus à de la cocaïne qu’à un aliment pour bébé… Un jour par hasard, il trouve un exemplaire d’un chef-d’œuvre de la littérature ukrainienne, un roman de Taras Chevtchenko étrangement annoté. […] » Oui comme j’aime m’auto flageller, voici les premières lignes de ce fameux résumé, j’en ai encore lu 4 avant de me rendre compte… Mais je vous en fait grâce car elles avancent trop dans l’histoire à mon goût!!

S’ensuit alors une enquête pour trouver d’où viennent ces annotations, Nikolaï est friand d’énigmes, surtout littéraires, puis une véritable chasse au trésor, bien qu’il n’ai pas le moindre idée de ce que ce trésor peut être!!

Ce livre est complètement déjanté, avec une odeur de cannelle imprégnant les gens ayant l’esprit ukrainien, des nationalistes, des agents des services secrets, des nomades mystérieux, des théories délirantes autour du sable du désert  et bien sûr, un Caméléon! L’esprit général de ce livre m’a beaucoup fait penser à La forêt des renards pendus d’ Arto Paasilinna que j’ai lu l’été dernier et dans une moindre mesure au vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire.

Je n’ai donc pas été déçue par cet auteur et compte continuer à le lire avec plaisir (Sonia, je te le prête si tu veux, même si tu déménage 🙂 )

Zoo dans ma main, animaux 3D de IK&SK (coup de coeur pour Noël!)

18 Déc

9782917890905FSVoilà un livre découvert au hasard de mes balades dans le salon de Montreuil. Oui, oui, je me balade, en fait j’y suis allée 4 fois cette années, je pense que je tiens un record!! Ce livre a été repéré par ma fille (première visite au salon pour elle : la vache, c’est un véritable piège!!!), vous allez vite comprendre pourquoi!!

Un zoo dans ma main a deux facettes : d’un côté un livre sur les animaux, même si c’est le côté le moins riche et qui a dû demander réflexion (pareil on y revient) et de l’autre côté une petite activité manuelle et un jeu pour les enfants. En effet ce livre est cartonné car chaque animal présenté se détache et après un pliage très rapide et facile, se présente debout, une figurine en 3D donc…

Pour chaque animal il y a une petite fiche descriptive et le lieu dans le monde où il vit. Je pense que cette partie est à la base un peu artificielle et à dû être rajoutée pour ne pas seulement faire un livre avec des figurines à découper. Mais c’est intéressant quand même et adapté, même à un jeune âge. Car clairement, pour avoir rencontré les deux auteurs (qui sont coréennes et qui ont écrit dessus le prénom de ma fille en coréen), je pense que c’est la partie conception des animaux qui a dû le plus les éclater!!Pendant que l’une écrivait la dédicace, la deuxième à découpé une minuscule girafe en papier et avait déjà fait d’autres animaux, je regrette de ne pas en avoir demandé un pour moi!! J’essayerais de vous mettre une phot demain

Du coup on a un livre deux en un : d’abord on lis les fiches animaux et au bout d’un moment (il y en a une soixantaine) on choisi lesquels on va détacher et monter aujourd’hui. Il y a ensuite une pochette en carton à la fin du livre pour les glisser quand on a fini de jouer avec. D’ailleurs ma fille a tout de suite été attirée par les animaux présents sur le stand, c’est ce qui nous a fait nous arrêter!!

Je dois donc vous dire que j’ai un gros coup de cœur pour ce livre (oui c’est moi qui m’amuse à plier les animaux!) et que si vous cherchez quoi offrir à noël, à mon avis, ce livre fait très bien l’affaire entre 3 et 6 ans, au moins!!

9782917890905_19782917890905_2

Chez le même éditeur (amaterra) vous trouverez un autre livre des même auteurs sur le même principe avec que des dinosaures!!!

Bone T.1 La forêt sans retour de Jeff Smith

28 Mai

Au début de ce tome, Fone Bone et ses cousins Phoney et Smiley Bone, étranges petites créatures blanches aux formes arrondies  sont perdu au milieu d’un désert qu’ils ne connaissent pas. Ils ont fuit Boneville suite à des manigances de Phoney, ex-citoyen le plus riche de Boneville… Mais ils vont vite être séparés par un nuage de criquets et nous allons d’abord suivre Fone Bone, personnage principal, dans les étranges rencontres qui vont se succéder.

Nous voilà dans un univers de fantasy un peu loufoque avec d’effroyables rats-garoux, un dragon rouge fumeur de cigarette, quelques humains aux qualités hors du commun, comme Rose, la grand-mère qui bat les vaches à la course ou Lucius, le colosse propriétaire d’une auberge.

Je ne sais comment vous parler mieux de cette bande dessinée dont je viens de relire le premier tome, suite à son achat pour le swap BD… Je l’avais découverte quelques années après sa sortie en France et je n’arrêtais pas e courir à la librairie m’acheter la suite. Je pense que ça doit être mon premier Comics!

Elle est récemment ressortie en couleur (je possède la série en noir et blanc) et c’est cette version que je viens de relire. Ce qui m’a étonnée c’est que moi je l’ai en 11 tomes et que dans cette nouvelle version il n’y en a que 9, deux étant purement et simplement passés à la trappe. Il va donc falloir que je relise tout pour savoir si les deux disparus sont en effet non nécessaires à l’histoire mais quand même, ça m’étonne un peu!!

Mais bref! Nous avons ici une présentation des principaux personnages, une mise en place de l’intrigue qui reste quand même encore mystérieuse (et qui le restera encore un certain nombre de tomes, mais rassurez vous on a des réponses!!) et qui va aller vers de plus en plus de noirceur par la suite. (avec une ambiance lutte contre les forces du mal assez classique comme dans le Seigneurs des Anneaux!) Noirceur dans l’intrigue en tout cas car il y a quand même pas mal d’humour, surtout au niveau des personnages : Phoney est un espèce de Picsou irascible et il y a les gags redondants liées au deux rats- garous complètement stupides rencontrés par Fone au début de ce tome.

Bien sûr il faudrait que je relise tout pour mieux voue en parler, et peut-être bien que je vais le faire! Mais en attendant, n’hésitez pas à le lire vous même puisque je vous le recommande et que cette série est tout à fait géniale!!!

Petit edit de dernière minute : tout à fait par hasard cette lecture rentre dans le cadre du Roaarrr Challenge. Quand je vous dit que c’est bien! il a même eu un prix, c’est dire 😉