Archive | mars, 2014

Bébé dragon veut sa maman de Orianne Lallemand

31 Mar

9782203080225FSBébé dragon veut sa maman

Orianne Lallemand et Marie Paruit

Casterman

« Bébé dragon sort de sa coquille. Mais… où est sa maman? Il faut la retrouver! »

Un œuf abandonné dans la forêt, qui est-ce? Un bébé dragon! Mais où est sa maman?…

Sur un scénario pas forcément très original mais classique et qui parle aux enfants, le lecteur va devoir aider bébé dragon à retrouver sa maman. C’est un livre jeu, destiné aux 2-5 ans, et qui est donc dans la lignée des livres destinés à cultiver plus tard une envie de lire chez les enfants.

En effet, depuis Bruno Munari il est établi (enfin j’espère!) que pour habituer dès le plus jeune âge les enfants aux livres, il faut leur en proposer dur un mode ludique afin de leur donner un sentiment positif envers l’activité lecture.

Alors évidemment on trouve de tout en passant par des livres encensés par la critique comme Un livre d’Hervé Tullet aux plus controversés livres dont vous êtes le héros.

Pour ma part je trouve ce genre de livre intéressant et en voilà un certes pas super original mais qui fait le job comme on dit et qui passe le test lecture maman/petite fille de 4 ans qui a beaucoup aimé sauver bébé dragon de l’écrasement par les éléphants et faire peur au tigre, deux choses qui sont tout à fait dans ses préoccupations du moment!

Il existe plusieurs titres dans cette collection, permettant à chaque enfant de choisir le thème qui lui parle le plus (là c’est moi qui ai choisi).

Et du coup comme il y a de plus en plus d’album sur ce blog, je vais être obligée de faire un index spécifique!! 🙂

Les orphelines d’Abbey Road T.1 : Le diable vert de Audren

28 Mar

9782211213646FSJoy est pensionnaire d’un bien étrange orphelinat, installé dans un manoir dont l’ancien nom est le Diable vert.

Avec son amie Marguerita, elles rêvent d’explorations et d’aventure pour conjurer leur triste existence à rêver de retrouver leurs parents. Elles se lancent donc dans l’exploration d’un souterrain qui sent le souffre mais c’est leur amie Prudence qui va y rencontrer le diable en personne et commencer à dépérir dangereusement.

Ses amies vont tout faire pour la sauver, y compris aller chercher de l’eau dans un monde mystérieux qui se trouve – ou pas- dans le petit bois derrière le jardin potager.

Ce roman est le premier d’une trilogie et il met donc en place un univers bien singulier en plus de l’intrigue principale. J’ai pourtant trouvé qu’il était assez plat et manquait de piquant. Pourtant beaucoup d’éléments sont réunis qui mettent l’eau à la bouche, comme ce fameux monde d’Alvénir qui est à peine évoqué alors qu’il est au centre de l’intrigue. Apparemment il sera plus développé dans les tomes suivant et suffira peut-être à me les faire lire mais peut-être pas.

Il y a en effet dans ce livre pas mal de choses que j’ai trouvé un peu banales ou alors complètement tirées par les cheveux : la scène justifiant qu’il y ait une suite à ce livre par exemple,  la raison pour laquelle Lady Bartropp a fait construire cet orphelinat, ou encore les abracadabrantes révélations sur les parents de Marguerita.

Je ne suis donc pas convaincu par ce premier tome même si le fait d’avoir entraperçu un monde qui me fait un peu penser au Clairvoyage d’Anne Fakhouri ou à Galymède de Maëlle Fierpied puisse être un encouragement…

A voir donc.