Last man T.1 de Balak Santaville et Vivès

14 Jan

9782203047730FSLe jeune Adrian Velba est heureux. Après avoir travaillé dur toute l’année dans l’école de combat de Maître Jansen, il va enfin pouvoir participer, pour la première fois de sa vie, au grand tournoi annuel parrainé par le roi Virgil et la reine Efira. Même son partenaire – le chétif Vlad, un piètre combattant- ne parvient pas à limiter son enthousiasme. Hélas, à quelques heures de la clôture des candidatures, Vlad déclare forfait, malade.
Le coup est terrible pour Adrian, car il faut être deux pour s’inscrire au tournoi. Échec sans appel ? Non, car in extremis surgit un grand gaillard que personne n’a jamais vu en ville, Richard Aldana… (résumé éditeur)

Alors qu’on soit clair tout de suite, je n’aime pas Bastien Vivès du peu que j’ai pu lire de lui (la fameuse histoire qui se passe à la piscine et une ou deux autres dont j’ai tout oublié et que personne ne me demande si j’ai lu Polina!) mais ce livre-là m’a tout de suite donné envie! (je crois qu’il m’a fait penser à une histoire de Western faite dans le même genre par je ne sais plus qui récemment… C’est de l’info détaillée ça vous ne me direz ps le contraire!).

Donc je l’ai emprunté à la bibliothèque (que je fréquente assidument en ce moment:)) Le même sentiment persiste à la lecture : même si dans le fonds on ‘est pas bien avancé à la fin de ce premier tome, je me suis laissée complètement emporter par cette histoire. C’est un monde de fantasy dont on ne nous expose pas vraiment les codes, on est à un moment charnière, le grand tournois annuel et là-dessus arrive un personnage, Richard Aldana qui ne fait manifestement pas partie de ce monde (mais plutôt du notre) mais le connais et veut participer à ce tournois. On n’en saura pas plus!

Donc pour l’instant j’aime, même si je mets un petit bémol : je ne sais pas combien de temps va durer cette série (pour l’instant un 4ème tome est prévu) et c’est typiquement le genre de Bd pour laquelle ça m’embêterais de débourser 12,50€ par tome sans savoir où je vais ni si la suite va me plaire… J’ai quand même un peu peur que la suite ne développe rien de plus mais peut-être que je me trompe! Et il y a aussi un personnage qui pète les plombs à un moment sans que ça me paraisse vraiment justifier, ce qui fait que ce n’est pas dans le ton du reste.

Un petit bonus à la fin m’apprend qu’une assistante japonais est venue aider pour le découpage et les scènes de combat, ce qui nous apprend donc qu’on est bien dans le courant de la BD fusion (que j’aime bien pour l’instant soi dit en passant). Par contre ce bonus m’a un peu surprise car justement Bastien Vivès n’est crédité qu’au niveau des couleurs alors qu’on nous laisse entendre qu’en fait il participe au scénario.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :