Instinct 1 de Vincent Villeminot

26 Mai

9782092023143FSTim ne garde qu’un souvenir troublant de l’accident. Quand il a repris conscience, il était une bête féroce, avide de chasse et de sang. A-t-il rêvé ? Ce n’est pas l’avis du professeur McIntyre, psychiatre singulier, qui l’emmène dans son institut de recherche où vivent d’autres initiés, tous sujets à des métamorphoses animales. C’est là que Tim rencontre Shariff et surtout Flora, une jeune fille séduisante et insaisissable… (résumé éditeur)

Je ne résiste pas au plaisir de vous rajouter l’avis qui figure juste en dessous, signé par Stéphan de Pasquale et estampillé coup de cœur jeunesse de RTL : « J’ai découvert et dévoré en 6 heures le premier thriller pour jeunes adultes. INSTINCT c’est Danse avec les loups…garous. Effrayant, captivant, haletant, unique. Un choc dont je ne me suis pas encore remis. »

Non seulement j’adore le « premier thriller pour jeunes adultes », le gars a eu une idée de génie, il ne faut pas le priver de ses félicitations. Un thriller pour jeunes adultes, heureusement qu’il y a pensé, personne ne l’avait fait avant lui, je suis totalement admirative. Mais en plus j’aime beaucoup que Nathan (oui je viens de découvrir que l’éditeur de ce livre était Nathan dis donc, j’avais même pas percuté) utilise cette assertion à des fins publicitaires…

 

Donc ce journaliste à eu un choc, espérons qu’à l’heure qu’il est il a fini par se remettre, certainement parce qu’il n’avait jamais lu de livre pour jeunes adultes, je ne vois que ça.

Il est vrai que ce livre est captivant et se lit d’une traite mais je ne peux pas dire qu’il m’en reste grand chose après sa lecture, et probablement pas l’envie de lire la suite, j’ai tellement de bons livres à lire (enfin, surement, après tout je ne les ai pas encore lus!!)

 

Et c’est là que je dois vous faire une confidence sur les dessous du blog et comment j’écris mes articles. C’est fou comme au fur et à mesure de sa rédaction, un article peut changer de tournure… au début j’étais partie pour le faire court, cette lecture datant de deux semaines et demie et ne m’ayant pas laissé plus de souvenir que ça. Mais en reprenant le livre il me revient que j’avais noté (mentalement bien sûr, du coup il faut que je retrouve où c’est!!) des citations à partager avec vous et du coup le livre en mains, pleins de choses me reviennent, des choses plutôt négatives que j’avais complètement oublié. Et du coup cet article est en train de tourner de plus en plus vers le négatif alors que j’avais seulement prévu de vous faire un petit article bof… Et par la même occasion, je pensais que j’allais le faire vite fait et non!!

 

Donc j’ai cherché mes deux citations (à des fins de dénigrement, il va sans dire:) ) et là je suis tombée sur une autre qui m’a rappelé un point assez étrange de ce livre. J’ai eu avec Tiphanya un débat très instructif sur la langue dans laquelle sont écrits les livres et les conséquences que ça peut avoir sur le récit lui-même, question à laquelle je n’avais absolument jamais pensé. Ce livre commence aux Etats-Unis avec une famille américaine. Il se poursuit assez vite en France avec un héros principal qui parle très bien français et pour cause, sa mère était française. J’ai pensé au début avoir affaire à un roman américain. Et puis indices après indice, cette localisation française, le fait qu’il parle français et qu’il y ai une explication,ça m’a paru bizarre et j’ai vérifié, surtout après avoir lu ça dans le livre« Véronique, aussi chaleureuse que la veille, lui fit en arrivant une bise qui lui paru toute spontanée. L’Europe, la France, son charme… » et trouvé que ça faisait vraiment très cliché. A partir de là je ne peux m’empêcher de me demander pourquoi l’auteur essaye de nous faire croire dès le début que c’est américain? Parce qu’ils écrivent de bons thrillers pour jeunes adultes? Non, l’auteur vient d’inventer le genre (bon ok, je suis injuste, c’est le journaliste qui dit ça!! L’auteur lui semble bien plus conscient de ce qu’il est train de faire et doit avoir avoir quelques références!!)

 

Mais ce qui me gène plus, et ce dont je me suis souvenu pendant ma rédaction, me lançant à la recherche de ces citations, c’est ça : « Il semblait s’amuser, trouvant sans doute naturel de commander, moins qu’elle le fasse, elle. Un peu macho, le Coureur des bois. »

Bon jusque là pas de quoi fouetter un chat me direz-vous, juste une dénonciation un peu maladroite du machisme, l’intention est plutôt bonne. Oui mais ça c’est si je n’avais pas lu ça plus tôt dans le roman :

« Un clin d’œil, mais convenu, sans humour. La jeune fille et la jeune femme ne s’appréciaient guère. Pour ces raisons mystérieuses et tacites qui veulent qu’une jolie blonde sportive, lumineuse, montagnarde, et une jolie brune, de huit ans sa cadette et sombre, casanière, fondue d’ordis, se pensent tout de même en concurrence quand elles sont dans la même pièce, malgré l’écart d’âge, d’intérêt, d’amitiés. »

 

Et ça vous je sais pas mais moi ça me laisse sans voix.

Publicités

4 Réponses to “Instinct 1 de Vincent Villeminot”

  1. cyruliszin 30 mai 2013 à 17:14 #

    j’ai beaucoup aimé la série. c’était particulier,

    • Loula 30 mai 2013 à 20:34 #

      ça a aussi beaucoup plu à ma bibliothécaire!! Mais moi c’est la fameuse phrase qui m’a mise dans de mauvaises dispositions…

  2. tiphanya 8 juin 2013 à 14:54 #

    Je m’en souviens de cette phrase. Et aussi de mon doute sur la nationalité de l’auteur. Mais cela ne m’a pas empêché de lire le tome 2, sans jamais chercher à lire le 3e et dernier tome.

    • Loula 9 juin 2013 à 12:05 #

      Je pense que si j’avais eu le 2 sous la main au même moment, je l’aurais certainement lu mais l’envie est vite tombée!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :