Le vieux qui ne voulait pas fêter son annivrsaire de Jonas Jonasson

1 Sep

Alors qu’Alan Karlsson est sur le point de fêter ses 100 ans dans sa maison de retraite, il décide subitement qu’il en a assez et se sauve en santant par la fenêtre en charentaises…

Il va commencer, comme ça, par voler une valise à un jeune homme mal élevé à la gare de bus et s’embarquer ainsi dans des histoires de pas possibles car évidemment ce jeune homme fait partie de la mafia locale et la valise est remplie de billets.

J’ai eu la bonne surprise de trouver ce livre dans ma location cet été et j’ai passé un bon moment avec ce centenaire encore bien vif dont on apprend la vie au fur et à mesure, un chapitre de flash back alternant avec un chapitre de l’histoire qui nous intéresse ici : l’enquête pour retrouver ce pauvre vieux qui s’est fait enlever par un jeune mafieux!

Cette histoire est totalement délirante, les compagnons qui le rejoignent au fur et à mesure étant tous plus originaux les uns que les autres (la palme à la femme -j’ai oublié son nom- qui jure comme une charretière et qui a un éléphant dans son jardin…). L’auteur se moque aussi un peu des romans policiers à la mode avec un commissaire complètement à côté de la plaque qui finira par partir avec ses suspects! Et aussi avec la vie passée d’Alan qui a rencontré tous les grands dirigeants de la planète,  et inventé, entre autre, la bombe atomique… Une vie qui fait un peu penser à Forest Gump!

Sur la 4ème de couv il est comparé à Arto Paasillina (dont j’ai souvent entendu parler du fameux Lièvre de Vatanen et que je voulais lire) et du coup j’ai aussi u l’occasion de lire un livre de cet auteur, présent dans la même location…  Super vacances donc dont j vous reparlerais bientôt!

Publicités

6 Réponses to “Le vieux qui ne voulait pas fêter son annivrsaire de Jonas Jonasson”

  1. Mo' 6 septembre 2012 à 14:19 #

    Mince, j’ai également oublié le prénom de cette rousse !! Je ne me rappelle que de son surnom : Mabelle ^^ Excellent roman que j’ai savouré aussi. Un très bon moment de lecture en tout cas. Figures-toi que j’ai même rédigé un billet pour la peine ^^

    • Loula 6 septembre 2012 à 16:59 #

      Ah oui en effet! En tout cas je suis bien contente d’être tombée dessus parce que je ne suis pas sure que je l’aurais emprunté volontairement à la bibliothèque!

  2. Leiloona 9 septembre 2012 à 08:33 #

    J’ai très envie de le lire, après l’avoir offert de nombreuses fois …

  3. xl3fleXL 14 septembre 2012 à 15:05 #

    tu choisis bien tes locations on dirait, j’ai encore préféré Le vieux… au Lièvre de Vatanen (rédaction difficile et donc pas encore publié)

    • Loula 14 septembre 2012 à 15:07 #

      et bah écoute moi j’ai bien aimé les deux!! (enfin pas le lièvre hein, l’autre, les renards pendus!!)

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le Caméléon de Andreï Kourkov | Loula, il était une fois... - 16 juin 2013

    […] Ce livre est complètement déjanté, avec une odeur de cannelle imprégnant les gens ayant l’esprit ukrainien, des nationalistes, des agents des services secrets, des nomades mystérieux, des théories délirantes autour du sable du désert  et bien sûr, un Caméléon! L’esprit général de ce livre m’a beaucoup fait penser à La forêt des renards pendus d’ Arto Paasilinna que j’ai lu l’été dernier et dans une moindre mesure au vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :