La balade de Yaya, T. 1 à 4 de Jean-Marie Omont et Golo Zhao

3 Juin

La Balade de Yaya raconte le voyage de deux enfants dans la Chine envahie par l’armée japonaise en 1937, à la veille de la Deuxième Guerre mondiale. Au cœur de ce chaos déclenché par les combats, Yaya et Tuduo vont se lier d’amitié, alors que tout semblait les séparer : Yaya est la fille d’un riche commerçant chinois, et Tuduo est un gamin des rues.

Découvrez les aventures extraordinaires de ces deux jeunes héros qui vont nous mener de Shanghai à Hong Kong tout au long d’un chemin périlleux où l’absurdité de la guerre s’effacera devant le génie de l’enfance et sa capacité à sublimer le réel. (présentation éditeur)

Vous connaissez peut-être les Editions Fei grâce au juge Bao (que je n’ai jamais lu). C’est un petit éditeur qui travaille souvent sur le principe d’un scénariste français avec un dessinateur chinois ( je dis souvent car je ne sais pas si c’est le cas pour tous leurs livres)

J4ai lu les 4 premiers tomes de cette série (et je ne sais pas en combien elle est prévue) qui me séduit pas mal. D’abord j’aime son petit format rectangulaire. Et puis j’aime aussi beaucoup le dessin qui est tout doux, tout rond et qui m’a tout l’air aquarellé. Ça donne un peu de douceur car sans ça on serait quand même dans une histoire assez sombre : Tuduo est un garçon des rues qui travaille pour un gros méchant type Dickens, Yaya (qui au passage peux parler avec les animaux, je n’avais pas compris tout de suite), totalement inconsciente de la guerre et du danger à fuit de chez elle pour aller à un concours de piano alors que ses parents prenaient la fuite et du coup la croit morte. Ils vont essayer de rejoindre les parents par leurs propres moyens et sous les bombardement tandis que le gros méchant leur court après!! Bon rassurez vous il y a quand même quelques personnes qui les aident! A la fin du tome 4, Yaya à réeussi à se sauver d’un camps de contrebande de perles qui tiennent plusieurs femmes en esclavage pour aller les pêcher, mais le danger arrive de tous les côtés et du coup et bien je vais devoir attendre le 5 pour savoir comment ils vont s’en sortir. Oui parce que dans l’ensemble ils s’en sortent, soyons honnête! Mais cette Bd qui s’adresse à un public jeunesse situé disons de la primaire à la fin du collège est plutôt bien ficelée et les deux personnages principaux devraient plaire aussi bien aux garçons qu’aux filles. Et d’ailleurs j’ai failli oublier l’oiseau qui accompagne Yaya et qui prends aussi part à leurs aventures!

Si vous voulez vous faire une petite idée du style graphique, je vous invite à aller sur le site de l’éditeur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :