Archive | 21:04

Moi, Jennifer Strange, dernière tueuse de dragon de Jasper Fforde

22 Fév

Jennifer Strange travaille dans une espèce d’agence, où malgré son jeune âge (15 ans, mais que voulez-vous, le directeur en titre a disparu et elle était son assistante. Et puis il faut bien vivre) elle dirige une troupe de magiciens aux talents divers et variés mais surtout sur le déclin. En effet, les dragons disparaissant un à un, les pouvoirs magiques déclinent avec eux et justement la mort du dernier d’entre eux vient d’être prédite. Et devinez, c’est Jennifer qui va le tuer… Jasper Fforde a toujours une imagination aussi débordante, même si je n’ai jamais pu m’enlever de l’esprit le personnage de Thursday Next en suivant Jennifer. On est là dans un monde qui semble être le notre, sauf qu’en fait c’est un royaume avec son roi, ses dragons et ses magiciens.Sauf que les magiciens en questions sont utilisé pour des travaux aussi complexes que changer toute la plomberie d’une maison…

Bref, Jennifer, pas très sure de son nouveau statut qui lui assure une célébrité immédiate (Goliath n’est pas loin!) va aller discuter avec ce dragon pour essayer de mieux comprendre de quoi il retourne…

On a là une critique de la société de consommation assez marquée car dès l’annonce de la mort imminente du dragon, la foule se masse autour de son territoire où selon là loi, dès qu’il est mort on peut pénétrer et s’approprier le terrain gratuitement… Bien sûr il y a des dérives et le roi en profiterait bien pour agrandir ses territoires et attaquer le royaumes voisins. Les territoires de dragons, interdit de fréquentation aux hommes, sont aussi des havres de paix où la nature a tous ses droits et disparaissent les uns après les autres devant la frénésie de construction et de rentabilité des hommes.

Un roman très intéressant, en un seul tome (mais bon, avec Fforde, on ne se lasse jamais!) qui m’a conquis aussi bien que la série des Next et qui me donne envie de lire sa dernière série (en tout cas en France) La tyrannie de l’arc en ciel…

Ah oui, dernière précision : il est paru dans une collection jeunesse.