Archive | 14:24

Alcatraz contre les infâmes bibliothécaires de Brandon Sanderson

1 Oct

Orphelin, Alcatraz passe  depuis tout petit de famille d’accueil en famille d’accueil. En effet, il est une catastrophe ambulante et casse à peu près tout ce qu’il touche. Un jour, son grand-père vient le chercher pour lui révéler sa vraie nature et accessoirement celle du monde qui nous entoure : notre monde est contrôlé par d’infâmes bibliothécaires qui nous asservissent et nous cachent toute une partie du monde ( vous croyez vraiment que les océans occupent une si grande partie de la planète? Innocents que vous êtes… Lisez ce livre et vous verrez le monde d’un autre œil!)

Commencent évidemment de tumultueuses aventures pour notre nouveau héros car il a un talent qu’il ne soupçonnait pas , un talent très puissant : il casse tout. Enfin, il était déjà au courant mais ne savait pas que c’était un talent, il aurait plutôt parlé de malédiction… Il va découvrir les talents de la famille Smedry et ce monde inconnu qui est aussi plein de surprises.

Ce roman est très réjouissant, un plaisir à lire avec beaucoup d’humour, le narrateur, Alcatraz lui-même, est toujours en train de s’adresser au lecteur, pour brouiller les pistes et jouer avec les codes de l’écriture et avec ce qu’on s’attend à trouver au début et à la fin d’un chapitre. Les personnages secondaires sont aussi succulents (je vous conseille particulièrement les dinosaures et leur sens particulier du désordre) et la fin plutôt réussie.

Un roman original donc que je conseille sans réserve aux ados à partir de 12 ans car il est facile à lire et les plus vieux devraient apprécier l’humour (même si finalement je ne sais pas trop ce qui fait rire les ados!!)

Un prêt de Tiphanya et une agréable surprise!

Quelques citations :

« Je souhaiterais saisir cette occasion pour souligner un point important. Si un vieux bonhomme bizarre, à la santé mentale douteuse, débarque chez vous sous prétexte qu’il est votre grand-père et que vos devez l’accompagner dans une espèce de quête mystique… refusez sans hésiter. Refusez aussi les bonbons. »

« – Ok. C’est quoi ton talent Sing?

-Je sais trébucher et tomber par terre, répondit-il

-C’est un talent ça? m’étonnais-je.

-Il y en a de plus impressionnants, admit Sing. N’empêche, il me sert bien. »

« Sur un des côtés, le papier était couvert de gribouillis sans queue ni tête, un peu comme quand on s’acharne sur un stylo dont l’encre refuse de couler. Au milieu, il y avait quelques lignes à demi effacées d’une écriture ancienne, quasi illisible par endroits. Et pourtant, l’inscription indiquait correctement mon adresse. Une adresse à laquelle je n’habitais que depuis huit mois.

Impossible, pensais-je.

Puis je rentrais dans la maison et mis le feu à la cuisine. »