La (petite) chenille qui f(ais)ait des trous de Eric Carle (Billet hautement uchronique)

23 Mar

Attention, premier élément uchronique : nous ne sommes pas le 23 mars, le printemps, c’est demain, nous sommes encore en hiver

Quand j’étais petite on me lisait la « Petite chenille qui faisait des trous » (oui attention ce billet va vous révéler des secret sur ma vie perso). J’aimais beaucoup cette histoire, la preuve, je m’en souviens encore (vous voyez, je vous avais prévenus!). Du coup j’ai fait comme font les parents (en tout cas il parait) : j’ai acheté ce livre pour ma fille (oui, j’ai toujours le mien, mais si vous voyiez dans quel état, d’ailleurs vous voyez un peu sur la photo, vous comprendriez tout de suite que je ne pouvais pas utiliser le même.)

Et je n’aurais pas dû! Premièrement quand on reprend adulte un livre adoré quand on était petit on est souvent surpris par le contenu (essayez un club des cinq pour voir!) et première surprise : c’est un album très moralisateur sur le fait de bien manger.

Deuxième surprise : ce n’est plus le même!

En voilà la preuve en image :

Déjà la couverture…

On note d’emblée une simplification du texte!

La page de titre :L’ancienne avait quand même plus de gueule, non? (au besoin cliquer sur l’image pour voir mieux)

Dès les premières pages on voit que le texte a été changé :Mais aussi les dessins…

Je vous vois venir : où est l’élément uchronique dans tout ça? Ne vous inquiétez pas, on y vient!

En 1972, voilà un élément du repas de la chenille :En 2010 (sixième édition) voilà ce que mange la chenille :

Du pain d’épice qui devient de la tarte aux cerises, si ça c’est pas de l’uchronie, je ne sais pas ce qu’il vous faut!! Vous n’imaginez même pas les conséquences que ça peut avoir!! Ça ne se fait pas attendre, il suffit de tourner la page pour voir qu’au lieu de devenir grande et grosse elle devient grosse et grasse! Et ce ne sont que les premières conséquences…

Déjà elle perd du vocabulaire :

Et puis qui sait si au lieu de se transformer en papillon elle ne va pas se transformer en aigle et enlever des bébés?

Et de toutes façons, la véritable morale de cette histoire se trouve en regardant la couverture originale de ce livre :

Donc, malgré le printemps, pas de régime il faut manger jusqu’à ce qu’on se sente belle, et toc!! (le chocolat a un pouvoir hautement embellissant, comme chacun sait. Ça tombe bien, je suis inscrite à deux swaps!)

Voilà, j’ose à peine apposer le logo du Winter Time Travel à ce billet, mais bon il faut bien prendre des risques des fois dans la vie…

winter time travel

Publicités

20 Réponses to “La (petite) chenille qui f(ais)ait des trous de Eric Carle (Billet hautement uchronique)”

  1. bladelor 23 mars 2011 à 13:44 #

    Et bien, c’est assez flippant ces modifications ! Note que pour ma part j’ai l’album en VO et donc aucune altération dans le texte, fort heureusement.

    • Loula 23 mars 2011 à 14:07 #

      N’est-ce pas? Moi aussi je trouve. Et quand je vois la différence de entre le titre en VO et le titre traduit, je me demande quelles sont aussi les modifications de texte à l’intérieur, même dans l’édition de 1972

  2. bladelor 23 mars 2011 à 15:00 #

    Si tu veux faire une étude comparée si tu veux je peux t’envoyer le texte en VO par email ?!

  3. Septie 23 mars 2011 à 15:18 #

    Oh, mais ce billet est tout à fait passionnant et éclairant ! J’ai lu tellement de fois ce livre à mes deux fils que je peux te dire que c’était la 2e version. Mais le titre original, alors là, je suis estomaquée ! Bravo pour ce travail de comparaison ! J’adore !

    • Loula 23 mars 2011 à 22:12 #

      oui ça fait plusieurs mois que ce billet me trotte dans la tête! J’ai été vraiment étonnée par les deux versions. J4en parlais l’autre jour avec une éditrice d’album et elle me disait qu’il était possible que l’éditeur ai perdu les je ne sais plus quoi et que du coup il avait fallu tout refaire. PArce que ce qui m’avait frappé aussi c’est que le dessin a été entièrement refait…

  4. Lhisbei 23 mars 2011 à 19:06 #

    joli ! mais ça fait peur. traduttore, traditore … mais là c’est fort de café !

    • Loula 23 mars 2011 à 22:14 #

      Voilà c’était celui-là l’article qui me faisais marrer depuis des mois! Dommage que je n’ai pas réussi à le faire avant la fin… Mais bon je suis que j’ai gagné un prix avec, non? 😆

  5. XL 23 mars 2011 à 20:15 #

    je trouve néanmoins ton billet plutôt drôle !! surtout dans le cadre du WTT et des mises en boîte dont tu as fait l’objet…

    • Loula 23 mars 2011 à 22:13 #

      Merci! Mais bon c’est moi qui ai commencé!! (enfin presque)

      • Valérie 25 mars 2011 à 10:36 #

        Ca alors ! moi aussi j’avais cet album quand j’étais petite (enfin, il était plutôt à mon frère car j’étais déjà trop grande lors de sa sortie pour qu’il me soit destiné !) et bien que je l’ai eu en mains de nombreuses fois ces derniers temps, je n’avais jamais remarqué toutes ces modifications ! Pas de doute, on est donc bien dans l’ère de « politiquement correct » et on s’attend à voir apparaître en bas de page la fameuse injonction dont on nous bassine en ce moment : « mangez cinq fruits et légumes par jour » … ca fout un peu la trouille, tout de même !

        • Loula 25 mars 2011 à 17:59 #

          oui c’est sûr, je ne me rappelais pas de ça moi, juste d’une petite chenille qui faisait des trous!!

  6. Orkan Von Deck 25 mars 2011 à 17:10 #

    J’ai beaucoup ri en lisant ce billet !

    C’est Scott Westerfeld qui disait justement lors d’une conférence aux utopiales que finalement, tout récit de fiction est en quelque sorte une uchronie … donc effectivement, l’histoire de la chenille rentre dedans !

    • Loula 25 mars 2011 à 18:41 #

      J’ai beaucoup ri en la faisant… Heureuse de ne pas être la seule!!

  7. petitsachem 28 mars 2011 à 09:04 #

    arghhh… on nous aurait menti! entre parenthèse, je suis horrifié par ces images d’aigles (où as-tu trouvé ça?)et en même temps fascinée comme avec King Kong, je vais peut-être les montrer à mon fils qui adore Grand Aigle de Yakari, histoire de stimuler son imagination 😉

    • Loula 28 mars 2011 à 18:22 #

      Ah mais on trouve de tout sur internet!!

  8. Amélie 2 avril 2011 à 18:05 #

    Pour ma part, mes enfants étant en classe bilingue Français-Allemand, j’ai acheté pour mon 2e la version Allemande, qui semble très proche de la version originale en anglais et de la version française de 1972 (la tienne). Je n’ai pas lu la nouvelle version française, en revanche. Quand j’étais petite, nous avions la version de 72, et je me souviens que je l’aimais beaucoup (mais le livre appartenait à ma petite soeur, et j’étais jalouse !!!).
    Preuve que les miens aiment tout autant : ma dernière sait très bien que son frère a déjà le livre, mais pour l’avoir à elle pendant une semaine, elle l’a réemprunté à la bibliothèque de l’école… en Allemand !

  9. Amélie 2 avril 2011 à 18:07 #

    Et en Allemand, ça s’appelle « Die kleine Raupe nimmersatt » !

    • Loula 3 avril 2011 à 07:40 #

      En tout cas un livre mythique alors!
      Mais je n’ai pas eu bien le temps de regarder le texte en anglais mais j’ai l’impression que la nouvelle traduction en est plus proche…

Trackbacks/Pingbacks

  1. La vérité sur la petite chenille… « Loula, il était une fois… - 21 avril 2011

    […] vous avez fait il y a quelques temps une comparaison entre deux version de ce […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :