Hélas de Spiessert et Bourhis

13 Fév

Paris, 1910. La capitale française connait une inondation sans précédent. Un fait historique avéré. Ce qui l’est moins : à l’époque, le monde se révèle régi par les animaux et les humains sont une espèce rare et sauvage, traquée par les braconniers, les scientifiques et les derniers carnivores. Avec effroi et humour noir, le scénariste Hervé Bourhis perturbe les codes du roman populaire, entremêlant uchronie et anthropomorphisme, romantisme et humanisme. Au dessin, Rudy Spiessert revisite le Paris du siècle dernier, brossant un tableau sensible d’une humanité perdue. Un univers inattendu. (résumé éditeur)

Notre élément ucronique ici, c’est : que serait-il advenu si au lieu de l’homme, c’est le règne animal qui avait dominé? et bien, figurez-vous que la différence ne serait pas énorme : l’animal aurait exterminé l’homme et aurait créé une société en tout points identiques à la notre!

A travers l’aventure de Léopoldine qui tente de sauver deux enfant humains et qui va devoir affronter les pouvoirs politiques mais pas seulement et découvrir ainsi le véritable secret des humains et d’autres pas jolis jolis non plus.

J’ai bien aimé le dessin et la façon dont l’anthropomorphisme est traité : il est question ici de la difficulté de faire cohabiter les végétariens et les carnivores et on n’est d’ailleurs pas à l’abri de quelques drames!

Mais globalement, je trouve qu’il manque un petit quelque chose à cette bd, même si j’ai pris plaisir à la lire et à me balader dans ce Paris inondé et où on peut demander son chemin aux poissons.

En bref, des auteurs que je suivrais quand même et vous pouvez aussi lire cette bd sans crainte, elle est bien, même si on aurait aimé y trouver plus! Mais quoi? Pour ma part c’est un mystère, mais vous pouvez aussi aller lire le billet de Sandrine qui en pense à peu près la même chose!

Et bien sûr grâce à son côté uchronique, cette bd est ma 4ème participation fortuite au Winter Time Travel, c’est décidément une bonne chose que je fasse mes billets en retard!!

winter time travel

Publicités

4 Réponses to “Hélas de Spiessert et Bourhis”

  1. XL 13 février 2011 à 14:53 #

    ça a l’air vraiment sympa cette BD (un graphisme un peu retro dirait-on ?) avec en plus la touche uchronie, je vais voir si je la trouve

  2. Valérie 13 février 2011 à 18:19 #

    Les dessins sont un peu naïfs, non?

  3. SBM 13 février 2011 à 21:13 #

    Ce n’est qu’en lisant ton billet que je me suis souvenu avoir lu cette BD. L’idée de départ était bonne, mais pas complètement exploitée pour qu’elle reste durablement en mémoire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :