Face aux feux du soleil de Isaac Asimov

12 Jan

Nous connaissons déjà Elijah Baley et Daneel R. Olivaw qui menèrent une difficile enquête dans Les cavernes d’acier. C’est désormais sur la lointaine planète Solaria qu’ils vont exercer leur talent. Sur ce monde, les hommes n’acceptent plus de se rencontrer physiquement mais se  » visionnent  » grâce à des projections télévisées. Or, un meurtre a été commis, un meurtre apparemment impossible puisque aucun Solarien n’aurait eu la force nerveuse suffisante pour s’approcher d’un de ses compatriotes. Qui plus est, un robot semble impliqué, ce qui est absurde, puisque les lois de la robotique interdisent à ces êtres de métal de causer le moindre tort aux hommes… (résumé éditeur, je suis vachement flemmarde en ce moment, je ne crois que vous pourrez me blâmer!!)

Nous retrouvons dans ce livre l’inspecteur Baley et son comparse R. Daneel Olivaw pour une enquête exceptionnelle sur Solaria. Passé un temps d’adaptation (rappelons nous que sur Terre les humains vivent dans des villes souterraines et craignent l’extérieur et les grand espace) Baley va prendre à cœur cette enquête qui le contrariait au plus haut point au début : prendre une fusée pour aller sur cette planète lui paraissait tout bonnement inconcevable.

Les Solariens ont eux la phobie des contacts humains et finalement Bayley en sait très peu sur eux, ce qui va compliquer sa première approche. Mais à force d’insister (il veut voir les solariens face à face, ce qui les scandalisent) il peu mener son enquête comme il l’entend et par la même occasion servir d’espion pour les sociologue terriens qui craignent tous les spaciens (c’est à dire les descendants de terriens partis il y a longtemps pour coloniser d’autres planètes et qui surveillent farouchement leur expansion depuis alors que sur Terre la surpopulation règne)

Ma deuxième incursion dans l’univers d’Asimov me confirme ce que m’avait appris la première : j’y suis bien et je vais continuer!! Encore une fois nous n’avons pas seulement là un livre de SF (bien vu le visionnage à distance et les gens qui ne veulent plus se voir en vrai) mais aussi un vrai polar avec meurtre et enquête. Bref comme le dit toujours mon copain « il faut que tu lise Asimov » . Bon maintenant c’est fait, je n’ai plus qu’à continuer!!

Je dois tout de même préciser que la couverture de mon livre m’a attiré quelques regards désapprobateurs dans le métro, la couverture actuelle, un robot qui passe le balais doit certainement faire beaucoup moins de remous…

Je vous direz bien que comme il est question d’un voyage dans l’espace, ce livre fait partie du Winter Time Travel de Lhibei, mais comme je suis polie, je m’abstiens…

winter time travel

Publicités

6 Réponses to “Face aux feux du soleil de Isaac Asimov”

  1. Lhisbei 12 janvier 2011 à 19:58 #

    Abstiens toi Loula car, en représailles, je pourrais décider de ne pas relever ta (future) « vraie » participation mouhahahahaha !

    • Loula 13 janvier 2011 à 10:00 #

      Je dois dire que ce comportement ne m’étonne pas de ta part… Tu n’as pas vu mon article sur les Gentlemen de l’étrange?

  2. Tortoise 13 janvier 2011 à 17:55 #

    j’imagine qu’il faut d’abord lire le premier, ou bien ce deuxième peut être lu indépendament?

    • Loula 13 janvier 2011 à 18:53 #

      Je pense que ça peux se lire tout seul mais tu comprendrais mieux le monde en lisant le premier (qui est tout aussi bien d’ailleurs…)

  3. Valérie 18 janvier 2011 à 17:20 #

    Quelle horreur cette couverture!

    • Loula 20 janvier 2011 à 12:38 #

      Bah finalement moi je l’aime bien… 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :