Mangas en série (1)

13 Fév

Voilà un billet que je pense refaire plus ou moins régulièrement pour vous parler des séries de mangas plus ou moins longues dont je parle du tome 1 mais dont je ne vois pas faire un billet pour chaque tome. Bon j’avais commencé ce billet avant le lancement du mois manga d’Emmyne, mais finalement, ma tendance à procrastination me sert de temps en temps puisque du coup, maintenant, je tombe dedans;-)

Le sablier tome 3 à 7 de Hinako Ashihara

je parlais ici des tomes 1 et 2

Je suis un peu déçue par cette série, même si je vais la lire jusqu’au bout pour voir quelle est la cohérence de l’ensemble à défaut de découvrir la fin puisque j’ai lu malencontreusement le résumé du tome 10 qui ne laisse aucune part au mystère!!

Nous suivons donc la vie d’An pendant 14 ans du tome 1 au tome 10, de son premier amour à son mariage (d’après ce que j’ai compris). C’est assez déroutant à lire car le temps passe plus ou moins lentement selon les tomes, par exemple dans le tome 7 on passe subitement à ses 20 ans et dans la foulée à ses 26… D’ailleurs c’est aussi dans ce tome que l’histoire rejoint le début du tome 1.

Finalement, ça me plait moins que le 1 qui m’avait beaucoup plu et dont j’ai vraiment l’impression qu’il était prévu tout seul avec la possibilité de faire une suite si ça marchait. Même si en grandissant il est normal que le sentiments et les relations d’An évoluent, un personnage lui dit d’ailleurs très justement que si on parle de premier amour c’est parce qu’il y en a un deuxième puis un troisième par la suite, j’ai trouvé un peu artificielle sa séparation d’avec Daigo et ensuite sa nouvelle aventure mais bon, puisqu’elle fait évoluer son héroïne sur aussi longtemps, ça paraît plus crédible si elle se sépare de son premier copain avant de vivre sa vie que si elle restait avec lui du début à la fin. Mais bon je persiste à penser que ces séparations et d’une manière générale le déroulement de sa vie sentimentale est complètement artificielle… Bref je lirais jusqu’à la fin, mais je ne garde en tête que le tome 1 (on aura compris!!;-)

Zipang Tome 2 à 12 Kaiji Kawaguchi

Je parlais du tome 1 ici.

Bon vu la longueur de la série, j’ai de la chance que ma bibliothèque (en réalité, une de mes bibliothèques, je suis bibliothèquophage;-) l’ai en entier (ce qui n’est pas le cas dans toutes les bib que je fréquente)…

Le postulat de base étant intéressant (un navire de défense japonais du 20ème siècle se retrouve subitement en 1942 au milieu de la guerre du Pacifique) j’ai continué à le lire et, c’est déjà bon signe, j’ai emprunté la suite pour continuer. Je devrais même dire nous, car nous sommes deux finalement à suivre cette série avec à peu près le même avis, c’est à dire que là on le lit parce qu’on peut ’emprunter, mais on ne serait peut-être pas allé jusqu’à acheter les 27 volumes…

Au début, l’équipage du Mirai voulait rester en retrait et ne surtout pas changer l’histoire, pensant d’abord à leur avenir propre et à leur chance de le retrouver un jour. De plus, ils font partie d’une force de défense et non pas d’attaque et les EU sont leurs alliés au siècle dont ils viennent. Mais il n’est pas facile de cacher un tel navire dans un monde en guerre et bientôt de plus en plus de personnes vont être au courant et chacune va avoir des visées différentes pour ce bateau (changer l’avenir, car en plus le Mirai possède des archives sur l’histoire du Japon, l’engager dans les combats, comprendre leur réticence à le faire, etc…)

L’histoire va peu à peu se focaliser autour de Kodamatsu, capitaine en second du Mirai et Kusaka, capitaine de corvette que le premier a sauvé de la mort de façon impulsive, ne pouvant laisser se noyer quelqu’un devant lui. Ils sont entourés de beaucoup de personnages, historiques ou pas et vont évoluer, pas seulement sur mer mais aussi dans plusieurs pays en guerre. Les volumes sont un peu inégaux en matière d’intrigue car il y a une certaine répétition dans les opérations de sauvetage lancée par l’équipage du Mirai (type à telle bataille il y a eu tant de morts inutiles, il faut sauver ces soldats puisque sauver des vies est notre seule mission) et les volumes qui font avancer le reste de l’histoire, à savoir que fait chaque personnage de sa connaissance de l’Histoire et comment la changer ou pas.

L’ensemble se lit quand même de façon très agréable et je vous dirais à la fin si j’ai tout bien lu jusqu’au bout, mais je pense qu’il y aura de toutes façons quelques longueurs!!

Vampire Knigth t. 1 d’Hino Matsuri

Vu l’emballement autour de cette série, je n’en rajouterais pas des tonnes (d’ailleurs j’ai dû lire ce tome en novembre, j’avais finalement abandonné l’idée d’en parler, mais bon, mois manga oblige;-)

Alors on a des lycéens (ou collégiens, je ne sais plus) d’un genre très particulier puisqu’il y a une classe de jour et une classe de nuit, cette dernière étant constituée de vampires. Bien sûr les filles de la classe de jour sont toutes très amoureuses des garçons de la classe de nuit, ce qui conduit à des scènes d’hystérie tous les soirs quand les deux se croisent. Deux élèves de jours sont chargés d’éviter que les deux se rencontrent pour éviter les effusions de sang. Évidemment nous auront un triangle amoureux qui mélange classe de jour et classe de nuit… J’ai trouvé cette série un peu gnan-gnan, alors que attention, je suis tout à fait sensible au fameux triangle amoureux que l’on retrouve dans tout bon shojo qui se respecte!! Mais là je pense quand même que c’est pour les plus jeunes, mais là n’est peut-être pas le problème…

BOn, j en epeut pas aimer tous les shojos… D’ailleurs il y en a un autre que j’ai commencé au même moment, qui doit s’adresser au même public et que j’ai bien aimé, mais c’est une autre histoire!!

Publicités

5 Réponses to “Mangas en série (1)”

  1. Ori 14 février 2010 à 10:49 #

    Rhooo mais mais Le sablier, c’est émouvant quand même et Vampire Knight y a de beaux mâles quand même!

    • Loula 14 février 2010 à 19:56 #

      Je trouve le 1 très émouvant, attention, c’est juste que je suis pas rentrée dans la suite… Et bon, les beaux mâles ne sont pas une denrée si rare en manga!!!^^

  2. emmyne 14 février 2010 à 12:48 #

    Je ne savais pas que Vampire Knight est un shojo ( mon ado de fille suit la série 🙂

    • Loula 14 février 2010 à 19:58 #

      Je dirais que du moment que ça s’dresse aux ados filles et que la principale trame est le triangle amoureux, on est en plein dedans!! Mais attention, j’aime bien de temps en temps, c’est que cet « emballage » là (le collège de vampire) ne m’a pas convaincue, ça dépend des goûts!! De toutes façons, j’ai lu le tome un, mais je ne l’avais pas acheté pour moi…

  3. Edelwe 16 février 2010 à 14:07 #

    Celui sur les vampire est dans ma lal…mais j’essaie de faire baisser ma pal avant…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :