Bottomless Belly Button (nombril sans fond) de Dash Shaw

10 Fév

Après 40 ans de mariage, les Loony annoncent leur divorce leurs enfants. Pour l’occasion, tout le monde passe une dernière semaine de vacances tous ensemble dans leur maison au bord de la mer. Les trois enfants, Dennis, Claire et Peter, sont là le premier avec sa femme et son fils en bas âge, la seconde, divorcée, avec sa fille de 16ans et le dernier seul.

On va suivre un peu chacun de ces personnages pendant un nombre incalculable de page (ça n’est pas paginé mais la bd est épaisse d’au moins 5cm) sans en apprendre vraiment plus sur aucun, si ce ‘n’est que Dennis ne supporte pas la séparation de ses parents, que Claire a quelques conflits relationnels avec sa fille et que Peter, représenté sous les traits d’une grenouille, est un looser autant dans sa vie personnelle que professionnelle… Tous les membres de la famille sont ensemble dans cette maison pendant une semaine sans jamais se croiser vraiment même si certains d’entre eux semble se questionner justement sur ce qu’est une famille

Voilà une bd qui a fait beaucoup de bruit à sa sortie et dans laquelle je ne suis absolument pas rentrée… J’ai trouvé qu’aucun personnage n’était attachant, sauf peut-être la mère, mais il lui est consacré tellement peu de pages que ça reste anecdotique.. Et puis aussi peut-être que j’en ai marre de lire des histoires de gens dépressifs.

Bref, une grosse déception pour moi, même si je sais que vous trouverez certainement beaucoup d’avis positif sur cette BD. Par exemple chez David

Publicités

7 Réponses to “Bottomless Belly Button (nombril sans fond) de Dash Shaw”

  1. Celsmoon 10 février 2010 à 14:51 #

    Ahahah je n’ai même pas fait de billet tellement j’étais déçue 🙂 Je te rejoins à 100%

  2. keisha 10 février 2010 à 14:59 #

    J’ai lu un avis enthousiaste (mais où?) quant à moi j’ai abandonné, un peu perdue dans les personnages…

    • Loula 10 février 2010 à 16:01 #

      Ah, je me sens moins seule d’un coup!! 😉

  3. Celsmoon 10 février 2010 à 19:22 #

    Ben oui du coup, on est déjà trois à pas avoir aimé 🙂

  4. Choco 10 février 2010 à 19:46 #

    Je l’ai trouvé pas mal mais ce n’est pas le coup de coeur attendu… En effet, gros battage autour qui a ptet biaisé nos attentes.

  5. David 13 février 2010 à 15:46 #

    Personnellement, j’ai beaucoup aimé (mais les goûts et les couleurs). cf là > http://iddbd.canalblog.com/archives/2009/01/07/11955498.html
    J’ai trouvé que Dash Shaw, pur son âge (25 ans à l’époque) avait quand même une belle maîtrise du média BD, alternant (peut-être un peu trop parfois c’est vrai) les rythmes, les cases et les effets.
    L’idée de transformer le petit dernier en grenouille était assez drôle et représentative du personnage.
    Après, tous les personnages sont dans leur « galère » c’est assez déroutant, peut-être même dérangeant finalement. Le personnage du frère ainé, complètement perdu suite au divorce de ses parents m’a beaucoup touché aussi.
    Bizarrement, je rapproche beaucoup ce titre de « Little Miss Sunshine », avec une famille de looser à l’américaine… mais 20 ans après. Mais là, ce n’est qu’une référence personnelle.

    • Loula 13 février 2010 à 17:49 #

      en effet, heureusement qu’on aime pas tous la même chose!! Et c’est vrai que le coup de la grenouille j’ai trouvé ça pas mal aussi, mais bon l’ensemble ne m’a pas vraiment touchée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :