Archive | 21:36

La sèvre et le givre de Léa Sihol

9 Jan

Une fois n’est pas coutume, voilà la présentation de l’éditeur :

Trois fois les Parques ont parlé, et en accord avec leurs prophéties de ruine, Finstern, Roi de la Cour unseelie de Dorcha, doit mourir. Sauf si… Comme une dernière chance, ou un danger supplémentaire, des puissances contraires mettent au monde Angharad, née du printemps et de l’hiver, de l’élan et de la mort. Elle peut contrecarrer le destin de Finstern, ou le précipiter, et s’avance sur l’échiquier en Reine Blanche, porteuse du pouvoir de trancher entre des myriades d’intérêts divergents. Mais sans savoir quel est son destin, ni le prix qu’elle devrait payer pour écarter Finstern du sien. Au cœur des affrontements entre les fées d’Ombre et de Lumière, les Fatalités et les anciens dieux, Angharad cherche une voie qui lui soit propre, chacune de ses décisions engageant à la fois l’équilibre de la Féerie, et des Terres de Mortalité… Par Léa Silhol, auteure des Contes de la Tisseuse, Traverses et Il Etait une Fée, ainsi que des nouvelles du Dit de Frontier.

Et bien sûr il y a une raison, c’est que je n’ai pas fini ce livre… Dommage, l’histoire me plaisait mais je n’ai pas du tout accroché avec le style de l’auteur, style que je serais bien en peine de vous décrire d’ailleurs… en fait ce n’est pas vraiment un ton de roman, c’est plutôt un ton de légende ou quelque chose de vachement sérieux… En plus il est beaucoup question de tout un tas de fées différentes (et différents car il y a des hommes et des femmes bien sûr puisque nous avons affaire à un peuple) et de vocabulaire s’y rapportant que je suis loin de connaitre et maitriser, ce qui gâche un eu la lecture…

En plus, je trouve les personnages un peu trop détachés de leur histoire pour que je m’y implique moi-même!!

Pourtant, il me semble que ce roman a quand même été un événement à sa sortie et le fait qu’il soit sorti depuis en point fantasy n’a pas l’air de le contredire.. tant pis, celui-là n’est pas pour moi!! (mais ça ne m’empêchera pas de intéresser de près à  Fantastique fantasy science-fiction , Mondes imaginaires chez Autrement dont Léa Sihol est il me semble la coordinatrice et qui me fait de l’œil depuis longtemps à la bibliothèque)