Archive | janvier, 2010

Rosalie Blum primé à Angoulème

31 Jan

Rien d’autre à rajouter….

Ah si, lisez-le! 😉

c’est ici

Journal d’une disparition de Hideo Azuma

30 Jan

Hideo Azuma est auteur de manga, visiblement à succès dans son pays (nous n’avons pas la chance d’avoir beaucoup de titres traduits en France) mais relativement dépressif… cela se traduit par des disparitions fréquentes et plus ou moins longues. Cet album est fait à la demande de son éditeur (j’espère que je me souviens bien, avec ma rigueur dans la rédaction d’articles, je l’ai rendu à la bibliothèque depuis longtemps mais il est encore bien présent dans ma mémoire). Hideo Azuma raconte ici plusieurs épisodes de sa vie, dont deux périodes de vagabondage et un séjour en désintoxication (pour alcoolisme). Le tout peut paraitre décousu et manquant de cohérence, car l’ordre chronologique n’est pas toujours respecté.

Malgré ces défauts, j’ai beaucoup aimé ce manga. L’auteur explique qu’il a volontairement choisi de garder son trait humoristique pour raconter cette histoire qui ne l’est pas mais cela donne un peu de distance par rapport à ce qui est raconté. J’ai beaucoup aimé aussi le décalage induit volontairement entre la narration et les images comme par exemple quand il dit que tel jour il a trouvé un radis sauvage alors que sur le dessin on voit très bien qu’il l’arrache dans un champs…

L’avis de Morue la Fée, beaucoup moins enthousiaste que moi! Et celui de David que je rejoins plus

Brèves BD

29 Jan

Et oui je vous inonde d’articles aujourd’hui, c’est Angoulême qui m’inspire!!

Deux news, entendues sur France Culture aujourd’hui :

D’abord la mort de Howard Zinn est mort le 27 janvier. Peu de rapport avec la BD me direz-vous, mais comme son Histoire alternative des Etats-Unis, qui est culte il me semble, viens d’être adaptée en BD (et d’ailleurs présente dans la sélection officielle d’Angoulême), on peu dire qu’il y en a un!!

Ensuite, j’attire votre attention sur la ré-édition enrichie du tome 3 du Journal de Fabrice Neaud (que bêtement avant je prononçais « néo » alors que c’est « no », ok j’ai honte), Bd autobiographique en 4 tomes que j’avais lu il y a un moment en l’empruntant à la bibliothèque et que j’avais beaucoup apprécié ( pour dire, j’avais même commencé à écrire une sorte de lettre tellement ça m’avait fait réagir, mais bon, ce genre de chose fini souvent écrit « dans ma tête »;-p).

Je ne sais pas si seul le 3 est ressorti et si les autres sont encore disponibles mais du coup, je vais saisir cette occasion pour l’acheter  et le relire, car même si je ne pourrai plus vous parler du contenu précisément, je sais que j’avais été touchée et en plus j’adore son dessin…

Pour vous donner un avant-goût, voilà son site.

Sélection officielle d’Angoulême

29 Jan

En faisant mon article sur l’Homme bonsaï, je me suis rendue compte qu’il faisait partie de la sélection officielle du festival d’Angoulême…

J’ai donc regardé de plus près et voilà les albums que j’ai chroniqué sur mon blog :

L’Homme bonzaï de Fred Bernard

Rosalie Blum T.3 de Camille Jourdy

Pachyderme de Fred

J’ai lu et pas (encore?) chroniqué :

Il était une fois en France T.3 de Fabien Nury et Sylvain Vallée

Je mourrai pas gibier d’Alfred et Guillaume Guéraud

Ikigami T.1 de Motoro Mase

Pour la guerre d’Alan, je ne dirais rien, je n’ai lu que le un et il y a bien longtemps…

Il me reste à lire :

Le vagabond de Tokyo de Fukutani Takashi

Bien sûr si je devais décerner le prix ça serait sans hésiter à Rosalie Blum qu’il reviendrait, vous vous en doutez, mais bon , j en’ai pas lu assez d’album de cette sélection, même s’il y en d’autres qui me tentent bien aussi (le Rabaté, le Cruchaudet, Le Sattouf, le Howard Zinn, le Peña, mais la liste est longue finalement!!)

L’Homme Bonsaï de Fred Bernard

29 Jan

Dans un bar, le capitaine O’Murphy raconte à quatre marins son étrange rencontre avec Amédée le potier devenu par hasard l’Homme Bonzaï…

C’est un beau conte mais finalement cette histoire est-elle vraie?

J’ai beaucoup aimé les deux aventures de Jeanne Picquigny du même auteur et ces albums, surtout le premier, resteront mes préférés. Nous avons néanmoins ici une belle histoire, mais qui se lit rapidement et je préfère Fred Bernard en noir et blanc!!

Voilà d’autres avis (dans l’ordre chronologique!), chez David, chez Alain et chez Morue la fée

Dans un tout autre genre, cet histoire m’a fait penser à L’Homme à l’oreille coupée de Jean-Claude Mourlevat, paru en 2003 en petite poche chez Thierry Magnier, très bon texte, très vite lu et que je vous recommande!!