Confessions d’un automate mangeur d’opium de Fabrice Colin et Mathieu Gaborit

25 Nov

Paris, 1899.

Toute l’industrie est boostée par l’utilisation de l’ether, force dangereuse mais aussi prodigieuse qui permet toutes les folies steampunk de ce livre. On utilise machines volantes à tout va et les domestiques sont des automates.

Margo, jeune comédienne, décide d’enquêter sur la mort d’une ancienne maîtresse, Aurélie Couturier, sur le point de se marier. La presse parle de suicide, mais Margot n’y croit pas, surtout après avoir rendu visite à son père, un riche banquier qui semble intimidé par deux hommes à la mine patibulaire.

Elle va mener l’enquête avec son frère, Théo, psychiatre progressiste et trouver le secret de cette famille et les relations à l’opium et à une vieille expédition qui a mal tourné et qui a été étouffée. L’éther n’est bien sûr pas innocent, c’est d’ailleurs le sujet d’étude de Théo et le sujet de grandes perplexités…

Le tout se passe sur fond d’exposition universelle, grandiose, comme il se doit!

Alors vu comme ça, ça pourrait paraître bien, et d’ailleurs peut-être l’aimerez-vous, mais ce qui m’a gênée dans ma lecture, c’est le ton grandiloquent utilisé par les deux auteurs, ton qui m’a fait presque buter dans l’avancée de l’histoire que j’aurais trouvée certainement très bien racontée autrement… (l’histoire est racontée en alternance par Margot et par son frère)

J’ai découvert ce roman lors de ma quête de romans steampunk (que vous pourrez redécouvrir ici) et j’avais plutôt décidé de ne pas en parler. Mais là je m’y remet à cause du Challenge de GeishaNellie et de l’envie que j’avais de promouvoir ce genre en particulier, même si du coup ce n’est pas le meilleur livre pour ça!! Mais je sais qu’il existe par ici des fans de Fabrice Colin…

C’est pas grave, vous pouvez toujours relire mon billet sur Homonculus que pour le coup j’avais beaucoup aimé!!

10 Réponses to “Confessions d’un automate mangeur d’opium de Fabrice Colin et Mathieu Gaborit”

  1. Stephie 26 novembre 2009 à 07:49 #

    Je l’ai noté il y a un moment et ton avis réservé ne m’empêchera pas de le lire, rires 😉

    • Loula 27 novembre 2009 à 15:52 #

      Mon avis plus que réservé!! ;-p

  2. Leiloona 27 novembre 2009 à 16:28 #

    Je ne connais pas encore Fabrice Colin : il vaut mieux que je commence ma découverte par un autre titre, je crois ! 😛

    • Loula 28 novembre 2009 à 16:29 #

      Je pense, ceci dit, je ne suis pas non plus une grande fan de Fabrice colin dans l’ensemble, même si j’ai lu très peu de ses livres (en jeunesse).

  3. Manu 28 novembre 2009 à 11:30 #

    Mince, l’histoire avait l’air passionnante !

    • Loula 28 novembre 2009 à 16:28 #

      En fait le libraire m’avait prévenue que c’était une œuvre « de jeunesse » pour les deux auteurs et que ça se ressentait au niveau de l’écriture. C’est vrai que moi ça m’a gênée mais peut-être que ça ne gênerait pas tout le monde…

  4. Lhisbei 29 novembre 2009 à 16:34 #

    Je n’avais pas du tout accroché non plus 😦

Trackbacks/Pingbacks

  1. Index par auteurs (romans) « Loula, il était une fois… - 28 novembre 2009

    […] Colin Fabrice et Gaborit, Mathieu : Confession d’automate mangeur d’opium […]

  2. Bibliographie Steampunk « Loula, il était une fois… - 28 août 2010

    […] de Gibson et Sterling – La Lune seule le sait de Johan Héliot – Kraven de Xavier Mauméjean – Confessions d’un automate mangeur d’opium de Fabrice Colin et Mathieu Gaborit – Machines Infernales de Jeter – Homunculus de Blaylock – Les […]

  3. Steamswap : le bilan « Loula, il était une fois… - 17 janvier 2011

    […] Les confessions d’un automate mangeur d’Opium de Fabrice Colin et  Mathieu Gaborit (reçu par Cc et Tortoise) […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :