Archive | 18:31

Terre noire, les exilés du Tsar de Michel Honaker

8 Oct

9782081219793

En 1887, Stepan, adopté et protégé de la baronne Danilova, est promis à un brillant avenir de compositeur. Mais la mort de la baronne va tout changer car son fils aîné et son intendant se sont ligués contre lui par jalousie. Sa demie-sœur et plus fidèle alliée, Natalia, ne pourra malheureusement pas faire grand chose pour lui et malgré ses mises en garde, Stepan va se faire exiler par le Tsar.

Ce roman est le début d’une trilogie rééditée et remaniée par son auteur qui à l’époque de la première publication n’avait pu faire exactement ce qu’il voulait.

Je ne suis pas super emballée, j’ai même commencé à le lire début juillet avant de l’oublier dans un coin et de la reprendre fin août, c’est dire! En fait ce qui m’a un peu bloquée dans ma lecture, c’est le ton un peu trop grandiloquent à mon goût qui est employé par les personnages, Natalia et Stepan prenant la parole successivement dans leur journal respectif ou dans des échanges de lettres. Je pense que c’est pour coller à l’époque et au milieu des personnages, mais j’ai beaucoup de mal avec ça!

Un petit extrait pour illustrer :

« Le vent s’est levé, un vent du nord, étrange et silencieux, qui disperse la brume accrochée aux balcons du palais vénitien qui peu à peu s’effrite… Flotte en paix, âme aimée. Revis en ces endroits solitaires, jadis joyeux. Appartiens à la brise. Appartiens à la terre noire. Que le Destin peut se montrer injuste! Je le hais de toutes mes forces, pour ne pas haïr le Ciel. »

Bon, vous me direz peu-être que ce n’est pas grand chose, mais vu les injustices qui s’acharnent sur ce pauvre Stepan, il a souvent l’occasion de répéter et de diversifier ce genre de tirades et du coup c’est la répétition qui me lasse…