Inde Darjeeling Wu-long Gopaldhara FF2009 DJ11, Récolte du 10 avril 2009

15 Juin

Je suis allée récemment dans un nouveau salon de thé, celui de la Maison George Cannon. Ceux qui voudraient plus de détail peuvent aller faire un détour par chez Francine qui en a parlé il y a un petit moment, parce que, même si j’ai l’intention de faire un billet dessus, ce n’est pas mon déménagement qui va me permettre de rattraper mon retard!!

Sachez tout de même que l’accueil est très très chaleureux et agréable et je me suis vu offrir toutes sortes d’échantillons, la première fois, comme tout le monde, la deuxième fois en utilisant un sésame utile dans  le monde du thé : le nom de Francine!! Mais je reviendrais là-dessus plus tard, en tout cas je l’espère!!

Donc pour en revenir à cette première fois, on m’avait offert un échantillon de Darjeeling récolté récemment. Ça tombe bien, je n’ai pas une grande expérience du darjeeling et jusqu’à présent, si je n’ai pas trop aimé, c’était  principalement des sachets et j’avais goûté une fois ou deux en vrac, mais sans être convaincue.

Là je ne suis pas sûre que ça soit un darjeeling classique, à cause de la mention de « Wu-long » dans son nom et puis aussi à cause de la couleur des feuilles (que je n’ai pas eu le réflexe de prendre en photo) qui sont plutôt vertes.

Si je ne résiste pas à l’envie de vous en parler, c’est que pour une fois, j’y ai mis le temps et plusieurs tasses, mais j’ai réussi à mettre un nom sur une saveur que j’ai perçu dans ce thé, chose dont je suis en général incapable et qui fait que je reste ensuite un moment à m’énerver de ne pas retrouver ce nom, que j’ai pourtant sur le bout de la langue!!

Donc là au bout de plusieurs tasses, j’ai enfin réussi à mettre un nom sur le deuxième goût que je sentais dans ce thé. Le premier n’en n’est pas un à proprement parler, c’est plutôt une sensation d’astringence, suivie donc d’un goût de fleur de citronnier. Quand je parle de la fleur de citronnier, c’est bien sûr son odeur que j’ai retrouvé ici en goût, car le goût de la fleur de citronnier ou plus exactement de ses pétales est plus amère. Car oui, je mange les pétales de mes fleurs quand le citronnier est en fleur, ce qui ne saurait tarder et me réjoui, car j’adore manger des pétales d’agrumes, mais je crois en avoir déjà parlé ici.

Ce thé m’a donc à moitié plus par ce côté fleur de citronnier (j’allais écrire « citronné », mais ce n’est pas vraiment ça), mais je n’aime pas trop son astringence… Ceci dit, mon échantillon ne m’a permis de faire qu’une petite théière (oui, je sais, je ne me décide pas encore, comme on me l’a conseillé, à essayer tout nouveaux thé dans mon zhong. Je crois que pour l’instant, et après plusieurs essais, je préfère cette petite théière pour une première approche, finalement, le zhong est trop déconcertant la première fois car il ne fait qu’une petite quantité à la fois et à chaque fois différente, je préfère avoir une plus grande quantité uniforme pour découvrir et utiliser le zhong plutôt pour approfondir en quelque sorte, rechercher les nuances. C’est marrant d’ailleurs après comme je peux préférer tel thé en zhong et tel autre en théière… Mais refermons cette longue parenthèse car je n’ai pas encore fini!!), donc je disais que cet échantillon ne m’a permis de faire qu’une seule théière et même si je n’ai pas été convaincue à 100%, j’aurais aimé faire d’autres explorations…

Tout ceci m’a un peu fixé sur la fleur de citronnier et j’ai donc décidé ce soir pour ma tisane (oui je suis en phase tisane le soir, ça faisait longtemps!!), j’avais déjà prévu un peu de verveine citronnée (cueillie hier en trop grnade quantité et j’en avais gardé un peu pour faire un mélange ce soir) à mélanger avec du romarin que j’avais cueilli chez mon cousin il y a 15 jour et qui était donc séché. J’ai eu l’idée de mélanger tout ça à des feuilles d’agrumes que j’avais fait sécher l’année dernière dans ce but. Déjà en les sentant, j’ai perçu une odeur différente de la fleur et du goût du pétale frais : on sentait plus une odeur citronnée et très douce, très ronde.

Dans la tisane, ça a donné un goût de verveine citronnée, mais beaucoup plus rond et doux, alors que le citronné ne paraissait que dans l’odeur et pas dans le goût. Par contre, j’étais très étonnée de ne pas sentir le goût du romarin car la première fois, je l’avais fait frais et en plus petite quantité (dans un mélange aussi) et on le sentait bien alors que là sec et en plus grande quantité, on n’a rien senti (alors qu’en cuisine, encore ce week-end, il donnait du gout!). en général, les herbes aromatiques sont plus puissantes sèches que fraiche…

En tout cas, tous ces breuvages auront eu un effet sur moi : l’envie de me mettre à écrire dessus immédiatement!!

8 Réponses to “Inde Darjeeling Wu-long Gopaldhara FF2009 DJ11, Récolte du 10 avril 2009”

  1. Francine 16 juin 2009 à 14:27 #

    Bravo pour ce long billet! Ne te décourage pas quant aux saveurs, moi non plus je n’en sors pas trop bien, mais ce n’est pas cela l’important. Le Wu-long est un thé partiellement fermenté, c’est vrai que celui-ci est fabriqué dans la région de Darjeeling, mais ce n’est pas vraiment un Darjeeling pour moi… , j’aime les Darjeelings mais pas celui-là, les chiens ne font pas des chats! Par contre ils ont de superbes « vrais » Darjeeling, dont un Rohini, un Thurbo, un Margaret’s Hope et un Makaibari. Ils en ont d’autres mais je ne les ai pas, quand tu y retournes, fais-toi conseiller. J’attends tes prochains billets sur le sujet!

    • Loula 16 juin 2009 à 18:26 #

      En réalité, j’ai pris cet échantillon qui m’était offert spontanément et qui ne m’a pas déplu dans le fonds, même si je n’en achèterais pas. On en a eu un aussi à choisir. Mais je ne suis pas fan de Darjeeling à la base, il me semble même qu’on en a goûté un chez toi. Mais c’est marrant car ce wu-long (qui est bien l’équivalent de « oolong » ou je me trompe?) n’a pas du tout le même goût que ceux que j’ai goûté jusqu’ici et dans lesquels je retrouve souvent les mêmes saveurs plus ou moins présentes et agencées différement…

  2. Elodie 18 juin 2009 à 22:34 #

    Ce billet me donne moi aussi envie de déguster un Darjeeeling. J’ai un Margaret’s Hope à la maison que je n’ai pas encore gouté, alors je vous dis à bientôt pour vous donner mon avis…

  3. cocola 20 juin 2009 à 11:46 #

    Je découvre ton blog et par la même occasion le nom de la Maison George Cannon ! Je suis une novice complète en thé, mais j’apprends tout petit à petit à goûter et apprécier… Dès mon retour d’Angleterre, j’ai envie de tester ce salon ! D’ailleurs ça ferait aussi de très bons cadeaux pour mes parents…

  4. Francine 21 juin 2009 à 11:09 #

    Oolong, Wulong, thé bleu-vert et thé semi fermenté ou partiellement fermenté sont des synonymes…

    • Loula 21 juin 2009 à 11:47 #

      Donc ce thé est bien un oolong qui viens de Darjeeling et non un darjeeling au sens ou on l’entend habituellement?

  5. Francine 22 juin 2009 à 14:42 #

    Exactement, mais si tu as la chance de croiser Olivier Scala
    à la boutique, demande-lui des détails, il va chaque année là-bas… le veinard

    • Loula 22 juin 2009 à 20:32 #

      Tu m’étonnes, ça fait rêver!! Je l’ai rencontrer lors de mon deuxième passage et on a un peu discuté, grâce à toi d’ailleurs!! Edit : ben en fait non, je l’ai pas rencontré, c’est l’autre Olivier que j’ai rencontré la dernière fois… je fatigue moi, mais aussi, quelle idée de s’appeler tous les deux Olivier!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :