Archive | 22:55

Le Palais des mirages de Hervé Jubert

7 Avr

35980859_p

Pendant l’exposition universelle de 1900, Clara Charpentier joue la fée dans le Palais des Mirages conçu par son père. Un soir un accident, à défaut de lui coûter la vie, lui permet de rencontrer Lucas Sandstrom, suédois mystérieux investie d’une mission non moins mystèrieuse…

Autant dire otu de suite que je n’ai pas aimé ce live et que j’ai été déçu par rapport au précédent que j’avais lu, le quadrille des assassins…

J’ai trouvé le décor très agréable et très bien rendu, mais l’histoire m’a paru confuse. Même si je dois reconnaitre qu’Hervé Jubert à le chic pour mener son histoire où on ne l’attend vaiment pas (ce qui est, je trouve, plutôt une qualité) alors qu’il part sur un sujet super bateau du type « un groupe de personnes malfaisantes et ne pensant qu’à leurs intérêts on décidé de faire s’incarner une puissance maléfique »  et bien cette histoire ne m’a tout simplement pas convaincue.

Pourquoi utiliser les divinités nordiques? (bon ok, il fait ce qu’il veut…) Pourquoi  (attention, emportée dans mon élan, je dévoile quelques  rebondissements, même si le fait de savoir que les méchants ne gagnent pas n’est pas vraiment une surprise, la surprise viens après) une fois que les méchants ont échoués, ils ne semblent pas en avoir grand-chose à faire? Pourquoi nous faire croire à une possible histoire d’amour et puis finalement non, comme si il avait changé d’idée en cours de route (bon vous me direz, comme ça on ne s’y attend pas, c’est bien) ? Pourquoi… Mais là si je continue, je vais vraiment raconter la fin!! Ah si, encore : j’ai trouvé tous les passages sur la disparition du grand frère complètement appuyés et, j’ai découvert plus tard, complètement orientés aussi, du coup. J’ai trouvé bizarre  aussi les parents qui tout à coup se séparent alors qu’on nous explique bien au début à quel point il sont fait l’un pour l’autre… (Allez j’arrête vraiment sinon c’est mon billet qui va devenir vraiment confus:-)

Bref, je voulais parler quand même de ce roman car il pour cadre Paris et du coup avec mon swap je suis en plein dedans. Mais, autre mauvais point, j’ai lu ce livre il y a trois semaines et là quand j’ai voulu m’y remettre, j’avais tout oublié, il a fallu que je recherche loin dans ma mémoire pour me rappeler de tout ça (mais vous avez vu quand je suis partie, finalement je ne m’arrête plus!!).En plus je n’ai pas aimé le style employé dans ce roman que j’ai trouvé un peu grandiloquent par moment, ce que je n’avais pas du tout trouvé dans son autre roman. Finalement, il faut vraiment que je lise la série des Blanche dont j’ai emprunté le tome 1 depuis janvier pour me réconcilier (j’espère!!)!

Rassurez vous, à part moi, les autres ont aimés, alors peut-être qu’à vous il parlera…

Les avis de Alwenn, de Laure et de Clarabel