Love&Pop de Ryu Murakami

30 Mar

9782809700787Hiromi est lycéenne. Lors d’une séance de shopping avec ses amies, elle trouve dans une bijouterie une bague qu’elle veut absolument. Pour ça, elle aura recours à des rdv payants avec des hommes plus vieux qu’elle. Elle en a déjà fait avec ses amies, des sorties au karaoké ou au restaurant par exemple, mais là, elle veut le faire seule pour se payer elle-même cette bague. Elle prend rendez-vous avec deux hommes dans la même journée grâce à une messagerie téléphonique. Ces rencontre, prétendument anodines vont mal tourner pour elle.

Le sujet de ce roman est volontairement choquant et c’est vrai qu’on a du mal à comprendre le postulat de base : Hiromi et ses amies ayant gagné suffisamment d’argent à elles quatre lors d’un premier rdv au karaoké, elle refuse cet argent et préfère rencontrer des hommes seule pour se la payer elle-même… Au cours de la journée, Hiromi va décider petit à petit de coucher avec un homme inconnu (alors qu’elle s’y refuse avec son petit ami) pour obtenir ce qu’elle désire.

L’écriture de ce roman peut dérouter car l’auteur inclus dans son intrigue les bruits environnants : les commandes des clients dans un fast-food, les informations télévisées, des pages et des pages de petites annonces téléphoniques. On ne peut rien sauter à la lecture car l’histoire se déroule par bribes entre ces informations parasites (mais il y a quand même des chapitres entier d’histoire).

Son sujet est quand même un peu dur a accepter puisqu’il parle d’un phénomène de société très répandu au Japon, nous ne sommes donc pas dans de la fiction, ou plutôt si, mais directement inspirée de faits réels… Cela fait un peu froid dans le dos de voir ce commerce plus ou moins sexuel selon les cas, mais quoi qu’il en soit, malsain, tout ça pour pouvoir acheter vêtements et accessoires de marque!

C’est ma première rencontre avec cet auteur et bien que ce livre m’ai assez déroutée (autant par le ton que par la morale un peu trop appuyée à la fin), il m’a fait une forte impression au point que j’ai eu immédiatement envie de le relire. Cela fait des années que j’ai envie de lire cet auteur et là ça s’est accéléré, aussi bien avc le swap Japon (Levraoueg ayant répondu à mon souhait de découverte) et entre temps avec ce livre qui est le dernier sorti de cet auteur et que j’ai emprunté à la bibliothèque.

Cette lecture m’a fait me plonger rapidement dans Kyoko, celui offert par Levraoueg, et j’ai encore envie de lire cet auteur, je pense que maintenant quand je passerai devant à la librairie, je ne repousserais plus indéfiniment l’achat de son fameux roman Les bébés de la consigne automatique.

Bref, un nouveau Murakami viens de se faire une place dans ma bibliothèque!!

16 Réponses vers “Love&Pop de Ryu Murakami”

  1. Ys 30 mars 2009 à 15:02 #

    Je suis plutôt adepte de l’autre Murakami, Haruki, qui tend vers le rêve et l’imaginaire. L’univers de ces jeunes Japonaises me semble plutôt glauque…

    • Loula 31 mars 2009 à 16:43 #

      Oui, on est dans deux univers vraiment très opposés! Et l’autre restera mon premier Murakami:-)

  2. Herisson08 30 mars 2009 à 15:19 #

    Bonjour,
    Eragon a en effet perdu pas mal de lecteurs en route… je continue pour l’histoire plus que l’écriture… parce que les élèves m’en parlent aussi et que j’aime bien suivre leurs lectures…

    Quant à ton livre, j’avoue ne pas le connaitre, mais je suis inculte en littérature japonaise, voire en littérature adulte même…

  3. Brize 30 mars 2009 à 17:30 #

    J’avais aperçu ce livre en librairie, tout mignon tout beau (il trompe bien son monde !) et lu la 4ème de couverture… qui ne m’avait guère attirée. Aussi je suis contente de lire ton billet, qui m’en apprend davantage à son sujet et me confirme dans mon non désir d’aller au-delà de la 4ème de couverture !

    • Loula 31 mars 2009 à 16:41 #

      En effet, en voyant la couverture on pourrait s’attendre à autre chose, mais finalement, une fois qu’on a lu le livre, elle n’est pas si hors sujet que ça, car elle reflète bien la candeur avec laquelle ces jeunes filles font ça, du moins celles du livre… Mais c’est vrai que j’ai une copine qui l’a acheté et qui a été déçue…

  4. Akä 30 mars 2009 à 19:13 #

    Rien que de repenser à la lecture des bébés de la consigne, j’en ai la nausée… Glauque, trash, tout bien jusqu’au bout… Moi je ne peux pas, ça me reste sur l’estomac. Pourtant je sais que tous les sujets de cet auteur prennent racine dans la vraie vie. Enfin, une sorte de vie…

    • Loula 31 mars 2009 à 16:39 #

      oui c’est vrai qu’il a cette réputation… Mais celui-là n’est pas si trash (en tout cas pas tout le temps, mais je pense vraiment que les « bébés » sont bien pire) et l’autre, Kyoko ne l’est vraiment pas du tout, c’est même un roman sur l’espoir, c’est dire!!

  5. freude 31 mars 2009 à 16:53 #

    Ca me tente bien. Suis en train de lire un polar japonais contemporain où en effet cette prostitution pour se payer « des babioles » est aussi décrite. Un peu glaçant ce phénomène. Je note ce Murakami et puis l’autre également que je n’ai toujours pas lu… Sorti de Tanizaki que j’aime bcp et de cet auteur de polar que je suis en train de découvrir avec plaisir ma connaissance de la littérature japonaise est quasi nulle et il semble que je loupe de beaux petits bijoux !

  6. Vanillabricot 31 mars 2009 à 18:45 #

    Les bébés de la consigne automatique a été un livre choc pour moi. Dire que je l’ai aimé serait simpliste. Mais il m’a profondément remué.
    Je ne me suis pas sentie la force depuis de me replonger dans l’univers extrême de Murakami.
    Peut être avec celui là.

    (Mon impression des bébés de la consigne automatique: http://vanillabricot.canalblog.com/archives/2006/09/25/8005352.html)

  7. Bouquetdebamboo 1 avril 2009 à 16:52 #

    cela fait plusieurs fois que je le lis des critiques de ce livre et il me fait du coup très envie.
    PS : j’ai reçu le chat 😉 merci

  8. Sara 1 avril 2009 à 19:56 #

    Bleu presque transparent de Ryu Murakami était mon livre « culte » dans mes jeunes années. Il est très fort aussi, très violent mais vraiment incroyable.

  9. Soie 1 avril 2009 à 20:33 #

    Je suis en train de le lire, principalement parce que l’auteur est très connu et que j’étais curieuse de découvrir ses écrits.
    Je ne suis pas fan de ce genre d’histoires et je préfère de loin la plume douce de Haruki Murakami. Cependant j’apprécie le témoignage que Ryô Murakami essaie d’apporter au travers de ses œuvres (c’est ce que j’ai cru comprendre même si je n’ai lu qu’un demi livre de lui pour l’instant).

  10. Morgan 2 avril 2009 à 00:34 #

    Je me suis plongée dans du Murakami avec « Les bébés de la consigne automatique » et je crois bien que j’ai fait une erreur… Je m’imprégne beaucoup de mes lectures, je ne prends pas de recul et du coup, je suis sortie complétement lessivée de ce bouquin !
    Pour le définir, je dirais qu’il s’agit d’une « Cour des Miracles » dans le Tokyo actuel…
    Mais j’essayerai de retenter cet auteur un jour.

  11. Loula 2 avril 2009 à 17:23 #

    En fait, cet auteur est très intéressant, même si visiblement il va assez loin parfois. Pour l’instant je n’ai lu que deux livres de lui et visiblement pas les « pires » mais j’aime bien ce que j’ai lu et je compte continuer. Je verrai quel effets auront sur moi les bébé de la consigne automatique…

Trackbacks/Pingbacks

  1. Index par auteurs (romans) « Loula, il était une fois… - 31 mars 2009

    […] Murakami, Ryu : Love & Pop […]

  2. 1969 de Ryû Murakami | Loula, il était une fois... - 12 janvier 2014

    […] donc un livre que je conseille pour entrer dans son univers (ainsi que Kyoko et Love &Pop) même si je nai finalement pas encore franchi le pas du plus trash (mais Love&Pop commence […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :