Attila à l’heure du thé

3 Sep

Cet après midi, j’étais tranquillement en train de boire le thé blanc offert par Francine quand le bruit m’a forcé à me retourner et à bondir vers la chambre où la chatte avait réussi à ouvrir un
peu la penderie et pour fêter ça sortait tous mes vêtements avec ses griffes… Évidemment vous me direz que c’est ma faute puisque si elle a pu réussir à l’ouvrir, c’est bien que je l’avais mal
fermée ce matin.

Mais quand même…

Cette chatte à le chic pour nous énerver, c’est une sorte de don chez elle. J’ai donc décidé de la rebaptiser Attila, cela m’a paru être une évidence!

D’ailleurs à l’instant même elle viens de s’installer sur mes deux bras afin d’essayer de m’empêcher d’écrire. Cela ne marchera pas Attila! La vérité sur ton comportement éclatera au grand jour! En
tout cas pour le moment de détente on repassera!

Bref, le thé de Francine…

C’est un Yin Zen du Hunan, un thé que visiblement elle apprécie beaucoup. Évidemment je l’ai préparé
dans ma grande théière en verre puisque je n’ai que ça, je ne comparerai donc pas avec une préparation en zhong puisque je n’en possède pas encore (mais il est en chemin!!)

Ce qui m’a frappé d’abord, c’est qu’il sent vraiment l’abricot. Je m’étais déjà fait cette réflexion quand lipton avait sorti son thé blanc avant de lire sous la boîte « arômes d’abricots ».
Et en effet, dans ce thé là, l’odeur est beaucoup plus subtile et pas du tout chimique. J’ai même eu l’impression que c’était une odeur d’abricot séché, c’est dire!

Au goût je ne saurai rien dire si ce n’est que en prenant plusieurs gorgées d’un coup je finissait pas ressentir un peu d’écoeurment, mais que dès que j’arrêtais de boire le goût changeait et me
donnais envie d’en reprendre immédiatement. Ce que j’ai fais plusieurs fois, c’est assez étrange comme sensation!

En revanche j’ai beaucoup aimé l’aspect des feuilles après infusion, on aurait dit un panier avec des petits poissons verts qu’on venait de pêcher!

En conclusion, je dirais que j’ai bien aimé ce thé, mais sans plus, ce qui es dommage car ça a l’air d’être un thé de qualité!

Merci encore pour cette dégustation!

Publicités

2 Réponses to “Attila à l’heure du thé”

  1. Francine 4 septembre 2008 à 07:32 #

    J’aime découvrir le ressenti si « personnel » d’autres théophiles en goûtant ces thés subtils… j’ai beaucoup apprécié ta description, j’y penserai en revisitant mon Yin Zhen, y découvrirai-je ce goût d’abricot que j’adore? Suspense. Par contre, je voudrais te dire que qu’on peut aimer un thé très basique et beaucoup moins apprécier un thé dit prestigieux, c’est affaire de goût personnel. Bonne chance pour ton SWAP, c’est mon 1er et j’attends la suite avec impatience…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :