La marche de Mina. Yoko Ogawa

29 Mai


La marche de Mina. Yoko Ogawa, Actes sud, 2008

A la mort de son père, la mère de Tomoko doit faire une formation professionnelle d’un an. Tomoko, qui a 12 ans ira donc vivre chez sa tante, qu’elle ne connaît pas.
Pendant cette année, elle va se lier d’amitié avec sa cousine Mina et découvrir son étrange famille. L’oncle disparaît par intermittence, la tante se passionne pour la chasse aux fautes
typographiques et la grand -mère est d’origine allemande. Il est question de boîte d’allumette, de bains de lumières, d’animaux domestiques inhabituels et de la différence induite par l’origine
étrangère, ce qui est assez fantastique aux yeux de Tomoko.

 Mais ça sera surtout une grande amitié et le regret de cette amitié qui s’est distendue au fil des ans, car c’est une Tomoko devenue adulte qui raconte cette histoire.
L’ambiance de ce roman rappelle bien l’univers d’Ogawa, mais sans ce côté un peu dérangeant qui laisse souvent dans ses livres une légère impression de malaise. C’est tout de même une atmosphère
assez nostalgique qui se dégage de ce livre. Pour l’instant, ce roman est celui que j’ai préféré chez Yoko Ogawa, mais il faut dire que je n’avais lu jusqu’à présent qu’un seul roman et un recueil
de nouvelles…

5 Réponses vers “La marche de Mina. Yoko Ogawa”

  1. florinette 30 mai 2008 à 02:31 #

    Je trouve la couverture vraiment très belle et note ce livre, car je ne connais toujours pas l’auteur et ton avis est très tentant ! 🙂

  2. hamnessa 30 mai 2008 à 09:19 #

    Encore un de plus sur ma LAL!!!
    Merci beaucoup pour cette note 😉

  3. hamnessa 16 juin 2008 à 02:27 #

    Oh l’un de mes auteur préféré et je ne l’ai pas lu alors je me le note celui là 😉

  4. katell 19 juin 2008 à 09:10 #

    Ce titre m’attend depuis la saint-valentin dans ma PAL!!!

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :