La conjuration des imbéciles

3 Fév

Une découverte de l’été dernier :

La conjuration des imbéciles de John KENNEDY TOOL

On est aux Etats Unis au début des années 60 et Ignatus Reilly, la trentaine, vit avec sa mère qui le supporte tant bien que mal. C’est un personnage tout à fait odieux : il est hypocondriaque et
fainéant, imbu de sa personne, persuadé de sa superiorité et de sa grande intelligence, il a de grandes visée pour son avenir : il veut tout simplement changer notre monde absurde et le faire
fonctionner selon son prore système, pour notre bien évidemment! Dans ce but, il décide d’écrire un livre avec ses obervations sur la société.

Il se lancera alors successivement dans plusieurs petit boulots : vendeur de hot-dog ambulant (qu’il mange lui-même pour la plupart), secrétaire dans une usine de pantalons où il va provoquer la
révolte des employés et ainsi de suite…

Ce livre m’a été offert par une amie et je l’ai emporté en vacances cet été. Mauvaise idée puisque je l’ai lu en deux jours, et que , chose rare, je n’ai pas eu assez de livres pour finir ma
semaine de vacances, et, étant en Croatie, impossible d’en acheter sur place… L’horreur!!

Bref, je vais plutôt parler du livre… J’ai tellement ri en le lisant que j’ai fini par intriguer mon amoureux qui l’a lu à la suite et à bien rigolé lui aussi!

Ce roman est totalement absurde et décalé et il est écrit de manière bien particulière pour retranscrire le langage des habitants de la Nouvelle Orléans de l’époque. La galerie de personnages
secondaires vaut aussi le détour, il n’y en pas un pour rattraper l’autre…
C’est une critique de la société assez virulente qui n’a d’ailleur pas été publiée du vivant de son auteur. En effet, John Kennedy Tool s’est suicidé, persuadé d’être un écrivain raté. Sa mère
s’est alors démenée pour faire publier son livre et nous voici avec un classique…

Publicités

2 Réponses to “La conjuration des imbéciles”

  1. Géraldine 19 janvier 2009 à 03:28 #

    Ce billet me donne une énorme envie de lire ce livre !

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :