Tag Archives: steampunk

La lune seule le sait de Johan Heliot

16 mar

9782070421909FSPrintemps 1889. Un vaisseau hybride de chair et de métal fait irruption dans le ciel de Paris, stupéfiant la foule venue célébrer la clôture de l’Exposition universelle. L’humanité entre en contact avec les extraterrestres Ishkiss et découvre une technologie qui surpasse ses rêves les plus fous. Dix ans plus tard, l’Europe s’est transformée grâce à l’alliance rendue possible entre la vie et le métal. Pourtant, la révolte gronde, menée par les artistes et les écrivains exilés en Amérique. La science fabuleuse apportée par les créatures d’outre-espace est devenue un instrument d’oppression entre les mains de l’Empereur français. Les droits des peuples sont bafoués, les opposants déportés grâce à la nef ishkiss vers le nouveau bagne que Louis Napoléon vient d’inaugurer dans les entrailles de la Lune. Quels sont les véritables desseins des alliés du maître de l’Empire ? La réponse offre la clé de l’éternité. Un seul homme sur Terre est peut-être capable de l’entrevoir : celui dont les rêves à présent dépassés ont à longueur de pages fasciné ses semblables… La Lune seule le sait a été récompensé par le prix Rosny-Aîné 2001 du meilleur roman de science-fiction francophone. (Résumé éditeur)

Le moins qu’on puisse dire c’est que je n’ai pas eu de chance pour cette édition du Winter Time travel car aucun des romans que j’ai lu ne m’ont emballée!

Pour celui-là c’était pourtant bien parti puisque j’ai bien aimé le cadre et la façon dont tout ça était amené. Mais finalement j’ai trouvé les personnages pas assez complexes, trop facile à cerner et puis j’ai trouvé aussi qu’il y avait trop de personnages historiques connus, été gênée par cette accumulation…

J’en profite pour constater que sur cette génération d’auteurs français, Hervé Jubert reste mon favori!! :)

En même temps j’aurais dû me méfier puisque l’année dernière j’avais tenté un autre Johan Heliot que je n’avais même pas fini (comme quoi y a du progrès!)

Je suis désolée pour cette chronique pas très constructive au final mais j’ai l’impression d’avoir du mal à les faire en ce moment!!

winter time travel

La saga des Wildenstern T.2 : Féroces Oisin McGann

16 jan

La famille Wildenstern présente deux particularités étonnantes : ils se régénèrent facilement et encore plus au contact de l’or et leur famille est régie par les règles de l’ascension, quelques règles très subtiles autorisant simplement à tuer en toute impunité quiconque dans la famille leur permettant (par sa disparition, bien sûr) de monter dans la hiérarchie familiale pour arriver au titre suprême et envié de tous de patriarche.

Envié de tous, ça reste à voir car justement dans le précédent tome, les différents assassinats ont eu pour résultat de mettre Roberto à la tête de la famille et son frère Nate, prochain sur la liste, responsable de sa sécurité. Ce sont peut-être les deux seuls qui n’en ‘avaient pas envie mais ils comptent en profiter pour faire évoluer les mœurs de la famille vers moins de violence, ce qui n’est pas gagné, on le comprendra vite en lisant ce volume!

Je pensais pouvoir faire tranquillement un lien vers l’article parlant du premier tome mais il s’avère qu’il n’y a pas d’article vers le premier tome… Je vais donc être obligée d’en dire un peu plus (mais pas trop car je me suis rendue compte à la lecture du 2 que si j’avais bien retenu les éléments principaux ainsi que les personnages, j’avais à peu près tout oublié des péripéties et pour une fois j’étais bien contente qu’il y ai des rappels par-ci par là car ça m’a permis de reconstituer l’histoire… En général je n’aime pas ça quand j’enchaine les tomes les uns après les autres. Je milite pour un résumé des épisodes précédents au début que le lecteur peut choisir de lire ou pas selon ses souvenir, mais là je m’éloigne…). L’avantage de la parenthèse c’est qu’entre temps j’ai trouvé où je pouvais vous envoyer pour lire un article sur le tome 1. Du coup si comme moi vous avez un peu oublié de quoi il retourne vous pouvez aller le lire, on vous attend ici pour la suite!!

Reprenons donc : on apprend plein de choses dans ce tome, notamment sur les fameuses particules intelligentes et sur les mécanimaux dont personne ne connait vraiment le fonctionnement et dont on ne sait rien sur la civilisation qui les a conçus. (cette phrase est-elle vraiment française? J’ai un doute mais je n’arrive pas à la corriger…). L’intrigue évolue plutôt bien et je ne suis pas déçue par cet aspect du roman. Par contre il me semble que  la violence monte d’un bon cran et du même coup remonte l’âge de lecture auquel on peu proposer ce livre… Ayant lu ce livre peu après Sans âme, je me suis fait la même réflexion sur la destination de ce livre : une couverture (voire la collection ici) qui donne l’impression de s’adresser à des ados mais un contenu qu’on hésiterait à mettre entre toutes les mains… Plutôt "cross age" donc mais pourquoi pas, j’ai bien aimé cette suite et lirais sûrement la fin!!

Entre autres thèmes intéressants, la place des femmes, complètement méprisées dans la famille (il en est beaucoup question ici avec des découvertes de secrets de familles peu reluisants, comme tous les secrets de famille d’ailleurs! Et de mises à l’asile forcées…). Les mécanimaux et les allusions à Darwin ne sont pas sans rappeler Léviathan de Westerfeld mais les deux univers  et les histoires sont au final vraiment différents.

Un autre avis chez Tiphanya

♥ Les voies d’Anubis de Tim Powers

3 fév

En 1983, Brendan Doyle, professeur de littérature spécialiste de Coleridge accepte de faire un voyage en 1810 pour aller le rencontrer en personne. Il espère par la même occasion en profiter pour tirer un peu au clair la vie de William Ashbless qui a laissé très peu de traces et à qui il aimerait consacrer sa prochaine biographie.

Il va se retrouver très vite coincé là-bas et se retrouvé pris dans des enjeux qui le dépasse complètement, incluant une lutte contre d’étranges magiciens qui veulent faire régner les dieux égyptiens sur l’Angleterre. Il y a aussi des singes qui apparaissent soudainement, des Ka, doubles magiques de certaines personnes, j’en passe et des meilleures!!

On va croiser beaucoup de personnages, vivre des aventures rocambolesques et bien s’amuser. Car Tim Powers sait nous faire plonger dans un livre sans plus aucun espoir de le lâcher, ne serait-ce que pour aller dormir! Toutes les pièces du puzzle s’emboitent parfaitement (même si je ne peux m’empêcher de tiquer sur un paradoxe temporel dont je ne vous dirais rien ici pour ne pas trop dévoiler l’intrigue, mais les paradoxes temporels me font toujours tiquer et ça occasionne de passionnants débats à la maison !!) et sans qu’il n’ait besoin de s’appesantir sur les situations, ce qui est agréable.

En revanche après cette lecture je ne peux que me poser des questions sur le steampunk car ce livre est (rappelons-le, on ne sait jamais) un des trois fondateurs du genre et pourtant nulle trace ici de passé avec machines à vapeur ou autre, ce passé pourrait être le notre mais avec de la magie en plus et des voyages dans le temps…. Bon après vous n’aurez qu’à me répondre « va lire ton livre sur le steampunk d’Etienne Barillier, il t’apportera certainement des réponses, notamment sur le développement d’une esthétique steampunk, etc… »

Bon, bah si vous croyez que j’ai le temps, j’ai un livre sur l’uchronie à finir moi!! ;)

Steamswap : le bilan

17 jan

Alors, alors…

Voilà un swap qui s’est encore super bien déroulé, il faut croire que j’ai de la chance avec l’organisation de swap (et un peu plus de rigueur que pour le manga loto, voir le compte-rendu d’organisation de T.)

Des supers colis ont été échangés et il est tant de faire un petit récapitulatif des titres reçus. J’attends d’ailleurs avec impatience vos articles dessus pour pouvoir les mettre en lien ici même.

Alors côté romans (ou livre de cuisine!!) nous avons :

Les confessions d’un automate mangeur d’Opium de Fabrice Colin et  Mathieu Gaborit (reçu par Cc et Tortoise)

Les Enchantements d’Ambremer de Pierre Pevel (reçu par CC)

Les voies d’Anubis (reçu par Tiphanya)

Léviathan de Scott Westerfeld (reçu par Tiphanya)

Le World Shaker Richard Harland (reçu par moi)

L’instinct de l’équarrisseur de Thomas Day (grand gagnant de ce swap : reçu par Faelys, Tortoise et Emma)

Les gentlemen de l’étrange d’Estelle Valls de Gomis (reçu par moi)

Paris au XXe siècle de Jules Verne (reçu par Tiphanya mais qui a finalement atterri chez moi)

Vapeur (livre de cuisine reçu par Tiphanya)

Le cas étrange du Dr Jekyll et de M.Hyde de R. L. Stevenson (reçu par Faelys)

L’extase des vampires de Brian Stabelford (reçu par Lou)

La Lune seule le sait de Johan Heliot (reçu par Lou et Emma)

Neverwhere roman de Neil Gaiman (reçu par Lhisbei)

Sherlock Holmes et le Fantôme de l’Opéra de Nicholas Meyer (reçu par moi)

La mécanique du diable de Philip Pulman (reçu par Lord Orkan)

Celui qui bave et qui glougloutede Roland C Wagner (reçu par Lord Orkan)

Dvd :

Steamboy (reçu par Faelys)

BD :

Le Régulateur de Corbeyran et Moreno (reçu par Lhisbei)

Clockwerx de Jean-Baptiste Hostache, Henderson, Tony Salvaggio (reçu par Lord Orkan)

Un colis steamswap à couper le souffle… (normal, c’est la vapeur…)

30 oct

Attention, vous allez voir mes mains (j’aurais dû faire une manucure;-) car j’avais pour l’occasion un reporter photo de choc : Faelys…

Je vous laisse avec les images!!

Je vous laisse deviner la musique sortant de cette boîte à musique, n’oublions pas qu’elle provient de Lhisbei…

Un grand merci à Lhisbei pour ce super colis!!!

Ps : vous aurez constaté qu’aujourd’hui j’avais la flemme d’écrire beaucoup :-)

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 41 autres abonnés