Tag Archives: Petit éditeur

Le Nao de Brown de Glyn Dillon

31 mar

9782355741166FSNao est née de mère anglaise et de père japonais. Elle souffre de TOC (je n’aurais pas pensé à appeller ça comme ça, c’est ce qu’il y a écrit sur la couverture) qui font qu’elle a de subites impulsions de violence et s’imagine tuer la ou les personnes en sa présence (oui pour moi les toc c’est pas réussir à sortir de chez soit sans avoir vérifier 20 fois qu’on avait bien fermé les robinets, on est loin donc!). On imagine que c’est vraiment dur pour elle quand on voit que sa colloc doit fermer à clé le tiroir contenant les couteaux…

Elle travaille dans la boutique  d’un ami de fac qui a l’air secrètement amoureux d’elle, elle va régulièrement dans un centre bouddhiste sans avoir l’air de vraiment savoir ce qu’elle vient y chercher ni ce qu’elle y trouve, et elle rencontre un homme qui ressemble au "Rien", entité puissante et surnaturelle d’une légende qu’elle adore et qui est déclinée en dessin animé.

Cette légende est d’ailleurs racontée intercalée par épisode au milieu de l’histoire.

Quand j’ai choisi cette BD dans le cadre de l’opération Price minister, je ne la connaissais pas, n’en n’avais jamais entendu parlé mais j’ai été tout de suite séduite par le dessin des quelques pages que j’ai pu voir sur internet (j’ai d’ailleurs hésité avec Automne de McNaught). Et je ne regrette pas mon choix : j’ai été tout simplement emportée par ce dessin magnifique! Je pense qu’il fait beaucoup dans l’attachement que j’ai ressenti immédiatement pour cette héroïne fragile qui essaye de s’en sortir comme elle peut avec sa maladie envahissante.

Je ne sais pas mieux parler de cette bd que j’ai parcouru avec mes émotions du début à la fin et qui va rester précieusement rangée dans ma bibliothèque, même si j’ai trouvé que j’aurais aimé en savoir plus sur sa maladie et sur ses fameux devoirs que je n’ai pas bien compris et aussi une partie de la fin que je serais bien incapable d’exposer clairement!! Mais ça me fera une excuse pour la relire!!

Vous pouvez toujours aller vous faire une idée plus précise chez David qui comme toujours parle bien mieux que moi de ses lectures!! Et aussi chez Mo et chez Lunch!!

roaarrr challenge

Zoo dans ma main, animaux 3D de IK&SK (coup de coeur pour Noël!)

18 déc

9782917890905FSVoilà un livre découvert au hasard de mes balades dans le salon de Montreuil. Oui, oui, je me balade, en fait j’y suis allée 4 fois cette années, je pense que je tiens un record!! Ce livre a été repéré par ma fille (première visite au salon pour elle : la vache, c’est un véritable piège!!!), vous allez vite comprendre pourquoi!!

Un zoo dans ma main a deux facettes : d’un côté un livre sur les animaux, même si c’est le côté le moins riche et qui a dû demander réflexion (pareil on y revient) et de l’autre côté une petite activité manuelle et un jeu pour les enfants. En effet ce livre est cartonné car chaque animal présenté se détache et après un pliage très rapide et facile, se présente debout, une figurine en 3D donc…

Pour chaque animal il y a une petite fiche descriptive et le lieu dans le monde où il vit. Je pense que cette partie est à la base un peu artificielle et à dû être rajoutée pour ne pas seulement faire un livre avec des figurines à découper. Mais c’est intéressant quand même et adapté, même à un jeune âge. Car clairement, pour avoir rencontré les deux auteurs (qui sont coréennes et qui ont écrit dessus le prénom de ma fille en coréen), je pense que c’est la partie conception des animaux qui a dû le plus les éclater!!Pendant que l’une écrivait la dédicace, la deuxième à découpé une minuscule girafe en papier et avait déjà fait d’autres animaux, je regrette de ne pas en avoir demandé un pour moi!! J’essayerais de vous mettre une phot demain

Du coup on a un livre deux en un : d’abord on lis les fiches animaux et au bout d’un moment (il y en a une soixantaine) on choisi lesquels on va détacher et monter aujourd’hui. Il y a ensuite une pochette en carton à la fin du livre pour les glisser quand on a fini de jouer avec. D’ailleurs ma fille a tout de suite été attirée par les animaux présents sur le stand, c’est ce qui nous a fait nous arrêter!!

Je dois donc vous dire que j’ai un gros coup de cœur pour ce livre (oui c’est moi qui m’amuse à plier les animaux!) et que si vous cherchez quoi offrir à noël, à mon avis, ce livre fait très bien l’affaire entre 3 et 6 ans, au moins!!

9782917890905_19782917890905_2

Chez le même éditeur (amaterra) vous trouverez un autre livre des même auteurs sur le même principe avec que des dinosaures!!!

Sherlock Holmes et le Fantôme de l’Opéra de Nicholas Meyer

16 sept

1891, Alors que toute l’Angleterre le croit mort et enterré, Sherlock Holmes, fin mélomane, vivote à Paris en donnant des cours de musique sous un nom d’emprunt.
Apprenant que le prestigieux orchestre de l’Opéra recrute un violoniste, il parvient à se faire engager. Mais, très vite, il découvre que le Palais Garnier est le théâtre d’événements étranges. Le fantôme de l’Opéra existerait-il ? A défaut, comment expliquer les accidents qui y surviennent ? Et les voix que chacun dit entendre résonner dans le labyrinthique édifice ? Chargé de protéger une jeune soprano, le célèbre détective va se lancer dans une chasse à l’homme à travers le Paris nocturne et souterrain.
Une course contre la montre… et la police française. (Résumé éditeur)

Voilà, après mon dernier billet, je me suis dis quand même que j’allais faire ce billet là, en plus ça me fait avancer dans mes billets sur mes lectures de l’été (Yes! On reste motivé!).

Alors au début  j’étais super à fond et je trouvais que l’ambiance Sherlock Holmes était bien rendue, pour ce que je m’en souviens vu qu’il y a bien longtemps que je n’ai pas lu du Conan Doyle! Mais finalement en avançant dans l’histoire bah forcément c’est l’histoire du fantôme de l’opéra et je la connais déjà… Du coup je lis jusqu’au bout sans problèmes, c’est bien écrit et tout, mais je ne comprends pas vraiment l’intérêt de ré-écrire cette histoire en remplaçant un des personnages par Sherlock.

C’est un livre que m’avait envoyé Lhisbei pour le swap steampunk!!!  Merci…

J’en profite pour vous signaler la sortie d’un dictionnaire Sherlock d’ici la fin du mois.

J’en profite aussi pour mettre tous ces petits logos pour bien monter que je participe!!!

Sauvez Willy! Euh non, Les Requins marteaux!!!

9 juin

Tout d’abord, je m’excuse pour le titre, bien sûr…

Mais le fait est que voilà une petite maison d’édition en train de couler et qui ne vous demande que d’acheter ses bandes dessinées!

Alors c’est le moment ou jamais de vous procurer les titres suivants :

Ou alors celui-là parce que David il a dit qu’il fallait et quand même il sait de quoi il parle!! :lol:

Oui bon, surtout que je viens de vérifier, les deux premiers sont épuisés… snif!

Le site des requins marteaux

 

 

Au-delà d’Abencorr de Michel Spielmann

24 avr

C’est un roman qu’on peut appeler de la social-fiction dans la mesure où y coexistent et s’affrontent deux types de sociétés n’existant pas sur notre planète.
Le pivot central se trouve à Abencorr, village charnière entre la Ville et l’extérieur, sentinelle avancée des Urbains qui accordent ou dénient l’accès à la Ville par un péage étrange, sorte de tribunal aux sentences despotiques.
Roman intemporel dont on ne sait s’il se situe dans le passé ou l’avenir ou bien encore dans un monde parallèle à l’évolution différente de notre univers, et dans lequel on mesure l’éloignement en unités-distance et la valeur des marchandises en unités, mais aussi roman à suspense où les meurtres commis ne sont finalement pas ceux que l’on croit, où une vengeance peut se dérouler sur plusieurs générations.
Au cours de multiples péripéties, c’est dans ce contexte inhabituel que les sentiments universels des humains, les passions, les besoins, les désirs se développent au sein de groupes et de familles troublées par les aléas de la vie et la volonté de surmonter les épreuves. (Résumé éditeur)

J’ai beaucoup aimé d’emblée l’univers dans lequel se déroule cette histoire, j’ai suivi les péripéties de nos héros avec beaucoup d’attention et de curiosité. Une ville et ses habitants, protégés du reste du monde et autour des villages qui n’ont pas l’air bien menaçants… Classique me direz-vous ( et bientôt encore à l’œuvre dans un autre roman lu depuis) mais efficace et malheureusement assez réaliste.

Mais, car il y un mais, (mais pas trop gros je vous rassure) j’ai trouvé par contre peu réaliste cette histoire de "vengeance sur plusieurs générations" où un père avait tout prévu du comportement de ses fils des années après sa mort…hum… J’aurais préféré qu’il n’y ai pas cette explication, ça m’aurait paru plus crédible sans…

Malgré tout un texte au style simple et épuré (presque austère mais tellement en phase avec le monde qu’il décrit) que j’ai lu avec beaucoup de plaisir.

Merci à BOb pour le partenariat et à Mon petit éditeur. Vous pouvez trouver les premières pages sur leur site.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 40 autres abonnés