Tag Archives: Humour

Harold et les dragons T.1 Comment dresser votre dragon de Cressida Cowell

3 juil

1507-1

 Harold et les dragons T.1 : Comment dresser votre dragon

Cressida Cowell

Casterman poche

Harold Horrib’Haddock est loin d’être un redoutable Viking ! Bien qu’il soit l’héritier de la tribu des Hooligans Hirsutes, il est chétif et peureux. Seulement voilà, la tradition repose sur un rite initiatique : les garçons doivent capturer un dragon… (résumé éditeur)

Prenez un anti héros, ajoutez un dragon atypique, ajoutez un garçon bête et méchant pour se moquer de lui et vous obtennez Harold Horrib’Haddock, fils du chef d’une troupe de viking pas très futés et vous tenez entre les mains un roman plutôt drôle, assez décalé et qui convient dès 9/10 ans sans pour autant ennuyer les plus vieux.

Cela me parait donc tout à fait naturel qu’un dessin animé ai été tiré de ce roman, même si j’ai trouvé le dessin (repris sur la couverture) trèèèèèès en décalage avec les propres illustrations de l’auteur (volontairement) très moches et peu flatteuses dans la représentation des personnages, dragons y compris.

J’ai quand même bien envie, un de voir le film, et deux de lire la suite!! :)

Pour le fun, je vous montre quand même les couvertures originales qui étaient plus dans le ton du roman il me semble…

9782203032613

9782203031593FS

 

J’ai embrassé un zombie (et j’ai adoré) de Adam Selzer

25 sept

9782013236539FSAlley est une lycéenne comme les autres, sauf qu’elle ne trouve pas ça cool du tout de sortir avec un mort vivant, contrairement la majorité de ses congénères… En tant que rédactrice en chef du journal du lycée elle le leur fait d’ailleurs savoir vertement et régulièrement! Son truc à elle c’est la musique. D’ailleurs quand elle va couvrir ce concert dans un petit café du coin, elle tombe tout de suite sous le charme de cet étrange et ténébreux chanteur à la voix rauque… Seulement il est atteint d’une drôle de maladie qui fait qu’il a une drôle d’odeur et doit prendre régulièrement un médicament. Tout se corse quand elle se rend compte qu’il habite dans un cimetière…

En fait nous vivons dans un monde où une grande chaine commerciale a exploiter pendant longtemps les zombies ce qui fait que pour se défendre ils n’ont pas eu d’autres solutions que de se faire connaître au grand jour; Depuis ils vivent au grand jour, ainsi que les vampires, avec qui ils ne sont pas très potes d’ailleurs…

Voilà un livre léger, où l’existence des vampires et des zombies est traité de manière plutôt ironique et qui est prétexte à une histoire sur un premier amour. Alley, surnommée « la reine de glace » va voir fondre son cœur pour un zombie mais va surtout devoir apprendre qu’un premier amour est rarement éternel…

La tyrannie de l’arc-en-ciel t.1 La route de Haut-Safran

14 sept

9782264059468FSA l’ère de la Chromocratie, tout est question d’ordre. Car les lois sont inflexibles et chacun doit tenir sa caste selon sa couleur de naissance. Mais l’harmonie semble compromise le jour où Edward, un Rouge à l’avenir flamboyant, se retrouve malgré lui mêlé à une suite d’incidents inexplicables… qui menacent bel et bien de saper le régime ! Jasper Fforde explore les limites de l’imagination pour nous offrir un récit drôle, haletant et délicieusement subversif. (Résumé éditeur)

Je ne sais pas pourquoi j’ai hésité longtemps avant de lire ce livre ( bon la couverture n’est pas folichonne je trouve!!) mais en tout cas je ne regrette pas de m’être lancée!! En effet nous voilà dans du pur Jasper Fford, rien à voir avec la série des Next, un sujet sérieux traité avec un humour incroyable, bref, du bon, rien que du bon. Ce livre s’inscrit d’ailleurs dans la courte liste des livres "acheté, entamé immédiatement, lu dans la semaine"!

L’histoire décrit une société hautement totalitaire (et probablement post-apocalyptique) ou le rang de chacun se détermine selon sa fonction a voir la couleur. Edward ne comprend pas grand chose à ce qui lui arrive au début mais il va vite finir par se rendre compte qu’il est mal barré! J’ai adoré le coup de l’homme apocryphe (il ne peut pas exister selon les règles de leurs monde donc tout le monde fait comme s’il n’existait pas, même quand il se promène à poil. Grande déconvenue pour lui le jour où il se rend compte qu’il n’est pas vraiment invisible…). Et bien sûr ce monde est géré par tout un tas de règles absurdes comme l’interdiction de fabriquer des cuillères…

Franchement, si vous avez aimé les autres livres de cet auteur, foncez sur celui-là, ça vous fera toujours patienter jusqu’au prochain!!

Le Caméléon de Andreï Kourkov

16 juin

9782020511834_002Un peu de littérature adulte ne faisant pas de mal de temps en temps, je me suis enfin décidée l’autre jour à lire le Caméléon qui était sur mes étagères depuis à peu près dix ans. (Vous noterez que très subtilement je n’ai pas parlé de Pal, non ce livre était rangé, sagement sur une étagère, normal donc). Et oui, j’avais beaucoup aimé le Pingouin du même auteur donc quand j’ai vu celui là, je n’ai pas hésité une seule seconde à l’acheter!! Avant de laisser trainer pendant dix ans donc.

Bref, le mal est réparé (en tout cas si on ne prends pas en considération, le nombre incalculable de livres qui attendent sagement sur une étagère pour certains depuis beaucoup plus de dix ans) et je vais donc pouvoir vous parler de ce livre. Je me suis quand même fait spolier comme une débutante puisque la première page de ce livre est un résumé du bouquin qui commence en vrai deux pages plus tard. je me demande encore comment j’ai fait mon compte pour confondre les résumé et le début du bouquin (surtout qu’il m’a fallu au moins dix lignes, soit la moitié du dit résumé pour m’en rendre compte (l’histoire avançait un peu trop vite) et que juste ne dessous, il y avait une biographie de l’auteur en italique, ce qui aurait dû franchement me mettre la puce à l’oreille…)

Mettons donc tout ça sur le compte de la fatigue et passons au livre lui-même!!

"A Kiev, Nikolaï, un ancien enseignant, s’est reconverti  en veilleur de nuit. Il travaille dans un entrepôt où il doit garder des caisses remplies de boîtes de lait en poudre, lequel lait ressemble bien plus à de la cocaïne qu’à un aliment pour bébé… Un jour par hasard, il trouve un exemplaire d’un chef-d’œuvre de la littérature ukrainienne, un roman de Taras Chevtchenko étrangement annoté. [...]" Oui comme j’aime m’auto flageller, voici les premières lignes de ce fameux résumé, j’en ai encore lu 4 avant de me rendre compte… Mais je vous en fait grâce car elles avancent trop dans l’histoire à mon goût!!

S’ensuit alors une enquête pour trouver d’où viennent ces annotations, Nikolaï est friand d’énigmes, surtout littéraires, puis une véritable chasse au trésor, bien qu’il n’ai pas le moindre idée de ce que ce trésor peut être!!

Ce livre est complètement déjanté, avec une odeur de cannelle imprégnant les gens ayant l’esprit ukrainien, des nationalistes, des agents des services secrets, des nomades mystérieux, des théories délirantes autour du sable du désert  et bien sûr, un Caméléon! L’esprit général de ce livre m’a beaucoup fait penser à La forêt des renards pendus d’ Arto Paasilinna que j’ai lu l’été dernier et dans une moindre mesure au vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire.

Je n’ai donc pas été déçue par cet auteur et compte continuer à le lire avec plaisir (Sonia, je te le prête si tu veux, même si tu déménage :) )

Le vieux qui ne voulait pas fêter son annivrsaire de Jonas Jonasson

1 sept

Alors qu’Alan Karlsson est sur le point de fêter ses 100 ans dans sa maison de retraite, il décide subitement qu’il en a assez et se sauve en santant par la fenêtre en charentaises…

Il va commencer, comme ça, par voler une valise à un jeune homme mal élevé à la gare de bus et s’embarquer ainsi dans des histoires de pas possibles car évidemment ce jeune homme fait partie de la mafia locale et la valise est remplie de billets.

J’ai eu la bonne surprise de trouver ce livre dans ma location cet été et j’ai passé un bon moment avec ce centenaire encore bien vif dont on apprend la vie au fur et à mesure, un chapitre de flash back alternant avec un chapitre de l’histoire qui nous intéresse ici : l’enquête pour retrouver ce pauvre vieux qui s’est fait enlever par un jeune mafieux!

Cette histoire est totalement délirante, les compagnons qui le rejoignent au fur et à mesure étant tous plus originaux les uns que les autres (la palme à la femme -j’ai oublié son nom- qui jure comme une charretière et qui a un éléphant dans son jardin…). L’auteur se moque aussi un peu des romans policiers à la mode avec un commissaire complètement à côté de la plaque qui finira par partir avec ses suspects! Et aussi avec la vie passée d’Alan qui a rencontré tous les grands dirigeants de la planète,  et inventé, entre autre, la bombe atomique… Une vie qui fait un peu penser à Forest Gump!

Sur la 4ème de couv il est comparé à Arto Paasillina (dont j’ai souvent entendu parler du fameux Lièvre de Vatanen et que je voulais lire) et du coup j’ai aussi u l’occasion de lire un livre de cet auteur, présent dans la même location…  Super vacances donc dont j vous reparlerais bientôt!

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 40 autres abonnés