Tag Archives: bof

Le parfum du voyage d’Anne Bouin et Vincent Bourgeau

24 juin

9782746710221FSLe parfum du voyage

Anne Bouin

Illustrations : Vincent Bourgeau

Autrement jeunesse

Le jour du départ, c’est le coq qui nous réveille à l’aube. Le petit déjeuner nous brouille toujours un peu l’estomac. Nous parlons peu, chacun est à ses rêves de la nuit. Ah, le parfum du voyage !

Voyager aurait moins d’attrait sans tous ses animaux. il est question ici de plusieurs chats, d’un coq, d’une musaraigne et d’un crocodile empaillé. Le récit qui commence sur la question de la possibilité de voyager sans eux fini ensuite par une énumération de lieux visités ensemble, ce qui est dommage car c’était plutôt bien parti… Au final, la présentation de ces animaux et de leurs lubies qui promettent d’enrichir le voyage retombe plutôt à plat. Une déception pour ma part…

Entre chat et chien de Eric Battut

14 avr

9782746736245FSEntre chat et chien

Eric Battut

Autrement jeunesse

Chien est poète, mais depuis longtemps l’inspiration lui manque. Chat est vagabond, et depuis longtemps il n’a rien mangé. Un soir d’hiver, Chat trouve refuge dans la maison de Chien. Ensemble et malgré tout ce qui les oppose, ils décident de faire un livre.(résumé éditeur)

A partir de 4/5 ans

Cet album traite du sujet classique en littérature pour les tous petits de la rencontre entre deux êtres différents (d’ailleurs c’est peut-être bien un sujet classique tout court en fait!) qui finalement vont s’apprécier et construire quelque chose en commun. Ici ça sera un livre, on pense d’ailleurs à un livre pour enfant à cause du texte et des illustrations, même s’il est question de poésie.

Je n’avais encore jamais lu d’album de cet auteur qu’il me tardait de découvrir. Et je dois dire que je suis un peu perplexe. Le ton employé est très laconique et je me demandais si le thème de la création d’un livre touchait beaucoup les petits. Mais après tout pourquoi pas, puisqu’à cet âge la lecture tient une grande place dans leur quotidien, pour certains c’est peut-être même le moment de leur vie où elle en tiendra le plus.

Malgré les avis plutôt positifs que j’ai pu lire de ci de là sur cet album, je dois avouer que je n’ai pas été touchée, ni par les textes ni par les illustrations… Ce qui n’est bien sûr pas le cas de ma fille qui a demandé à le lire et le relier plusieurs fois.

J’ai en revanche apprécié le format de l’album qui est joli avec son fil rouge de reliure (qui donne le nom à la collection donc) et qui pour un tarif poche ne fait pas cheap du tout, au contraire.

d’autres avis par ici : Ricochet, Les mots de la fin, Au bon roman

 

The Earl and the Fairy T. 1 et 2 de Ayuko et Mizue Tani

10 jan

9782723486057FSNous sommes au XIXe siècle, en Angleterre. Lydia est une jeune fille capable de voir les fées qui, aux yeux de son entourage, passe pour une simple dérangée. Un jour, suite à l’invitation de son père, professeur universitaire, elle décide de se rendre à Londres. Mais en chemin elle se voit entraînée dans un étrange conflit autour d’une épée mystérieuse. C’est là qu’elle fait la connaissance d’Edgar, le descendant autoproclamé du Chevalier bleu, seigneur du pays des fées.
Celui-ci lui demande de l’aider à chercher cette fameuse épée. Dans le même temps, ce même Edgar est soupçonné d’être un dangereux voleur et assassin… (résumé éditeur)

Voilà un shojo qui m’a attiré  par son côté conte de fée mais qui au final reste très basique. Une histoire très classique donc, avec personnages de contes de fées à la clé puisque Edgard serait le descendant d’un comte 9782723486064FSayant traité autrefois avec des personnages considérés depuis comme imaginaires sur une île irlandaise. On le soupçonne vite d’être un imposteur et de vouloir surtout le magnifique joyaux qui accompagne l’épée mais la naïve Lydia n’est jamais sure et lui laisse le bénéfice du doute, contente pour une fois de ne pas être prise pour une folle avec son statut de docteur en féérie.

Un peu confus parfois, cette histoire à le mérite d’avoir une conclusion provisoire à la fin du 2ème tome…

Et hop, une nouvelle participation (un peu tirée par les cheveux je pense :) ) au Winter Mythic Fiction Challenge de Lhisbei…

91800431

Bye bye, my brother de Yoshihiro Yanagawa

1 jan

9782203062382FSNidô, ancien boxeur prodige réduit à la misère, a vu ses rêves de gloire détruits par un accident qui lui a coûté sa jambe. En outre, la mort de son jeune frère survenue il y a déjà bien longtemps le hante encore, tout comme la culpabilité ne cesse de le ronger. Solitaire, sans espoir, retrouvera-t-il l’envie de rêver à nouveau ? Sa rencontre avec le jeune boxer Jirô sera pour lui la chance de revivre sa passion pour la boxe.
Il entraînera le futur champion et en prendra soin comme il n’a pu le faire avec son petit frère. Mais le Dieu de la mort les guette et les mettra à l’épreuve à mesure que le match décisif de Jirô approchera. Les deux compagnons se retrouveront irrémédiablement liés par le destin et devront se confronter aux fantômes de leur passé. (Résumé éditeur)

Voilà, voilà… Quand tu as lu un livre/une bd, que tu n’as pas spécialement pas aimé sans non plus avoir eu envie de le reposer sans connaitre la fin mais que tu ne sais pas quoi dire… c’est donc le cas pour ma dernière lecture de l’année et mon premier article de l’année!! :lol:

L’histoire est bien résumée par l’éditeur donc je ne sais quoi dire de plus si ce n’est cette sensation d’être dans les bons sentiments, pas jusqu’au gnan gnan quand même mais bon… j’ai lu depuis le terme de "sensiblerie" qui pourrait peut-être correspondre…

Du coup ce n’est pas une lecture inoubliable, même si j’ai bien aimé le style avec des chats anthropomorphes jolis a regarder mais qui entretiennent peut-être cette sensation au niveau des bons sentiments. A vous de juger!!

9782203062382_4

Manazuru de Hiromi Kawakami

3 nov

9782809703276FSKei vit avec sa fille et sa mère depuis la disparition mystérieuse de son mari plus d’une dizaine d’années auparavant.  Un jour sur un coup de tête elle se rend dans la petite station balnéaire de Manuzuru et découvre progressivement qu’il y a un lien avec son mari disparu.

Entre relations compliquées avec son ado de fille qu’elle ne comprend plus, avec son amant marié et sa difficulté à oublier son mari, Kei va faire plusieurs voyages à Manazuru en compagnie de l esprit plus ou moins consistant d’une femme inconnue.

Je dois dire que ce livre m’a laissée un peu perplexe, alors que j’avais adoré mes deux précédentes lectures de cet auteur, Les années douces et Cette lumière qui vient de la mer.

Pourtant on est dans le même genre de récit qui est beaucoup porté par son ambiance mais je ne sais pas peut-être qu’ici les relations mère/fille et le difficile deuil d’une personne disparue sans qu’on sache si elle est morte ou vivante ne m’ont pas touchées.

Ça ne m’empêchera pourtant pas de continuer ma découverte de cet auteur!!

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 41 autres abonnés