Archive | Dégustations Flux RSS pour cette section

Fête internationale du thé avec un Dehong

9 nov

Aujourd’hui je voulais prendre mon courage à deux mains et profiter de ce jour de congé pour faire un article sur une de mes récentes lectures. Mais là j’ai plutôt envie de faire une sieste!!

Du coup, ayant vu au hasard de mes balades bloguesques que c’était aujourd’hui la fête internationale du thé, j’en profite pour vous faire un petit article pas trop long, idéal pour une remise en route et vous offrir un thé!!

Il s’agit d’un thé dont je voulais vous parler depuis un moment (oh là ça se bouscule dans ma tête je crois que cet article va être plus long que prévu!!) et à défaut de pouvoir le déguster (rhume depuis 15 jours ça commence à faire long et je ne sens que très peu les saveurs des thés que je bois…)

Voici donc le Thé blanc Dehong 2011, en provenance d’une de mes boutiques en ligne préférée : Terre des thés!

Je n’ai par contre pas de belle photo du même infusé… Mais imaginez vous même une douce liqueur jaune pale. Pour ce qui est des odeurs et des goûts j’aurais voulu vous renvoyer à la page sur le site mais damned, je viens de me rendre compte à l’instant qu’elle n’existe plus (vide intersidéral : d’habitude les fiches sur les thés restent en ligne même quand ils ne sont plus ne stock, attendant la prochaine récolte, pourvu qu’il revienne!!)

Du coup je vais être obligée de faire appel à ma mémoire mais ne vous inquiétez pas, les sensations sont toujours très présentes quand je pense à ce thé! Dans le paquet on sent nettement une odeur de fleur d’oranger (je vous prévient d’avance que tout ceci est très subjectif car quand, toute fière d’avoir identifié une odeur ou un goût j’en demande confirmation à mon cher et tendre, je me vois généralement gratifier d’un "je ne trouve pas, non") et quand il est infusé, je retrouve plutôt l’odeur de la fleur de citronnier (différence qui n’est pas du tout subtile je vous assure, sentez les deux pour vous en rendre compte, au pire si vous n’avez pas de fleurs sous la main vous pourrez toujours essayer avec les parfums Serge Lutens en parfumerie!!) et même son goût. De la fleur de citronnier, oui, oui. Ou plutôt de son pétale car figurez-vous que j’ai appris il y a quelques années que je pouvais les manger, ce dont je ne me prive pas depuis (oui j’ai un citronnier chez moi, il est plutôt mal en point mais il fait des fleurs de temps en temps. Pfff qu’est-ce que je dévoile sur ma vie privée moi aujourd’hui^^)

Je dois encore vous rajouter que ce thé marque ma vraie rencontre avec les thés blancs. Car ayant entendu dire des merveilles sur ce thé j’ai essayé plusieurs fois d’en goûter, les premières fois les trouvant sans goût, soit qu’ils aient été mal préparés, soit qu’ils aient été de mauvaise qualité, soit que je n’avais pas à ce moment le palais suffisamment développé pour en appréhender toutes les subtilités, en tout cas, la rencontre ne s’était pas faite.

D’ailleurs j’en avais déjà acheté en petite quantité mais celui là sur la fois de sa description j’en avais pris 100g d’un coup! Et je ne le regrette toujours pas!!!

Par contre j’ai commandé au même endroit une petite quantité de Yin Zhen 2010, et oui il date mais je n’ai jamais réussi à l’apprécier et pourtant je l’ai emmener encore avec moi cet été en vacances (tiens d’ailleurs je pourrais faire un article sur ma première rencontre réussie avec un Darjeeling!!) et je l’ai essayé encore en tentant même l’infusion à froid car elle fait souvent ressortir d’autres saveurs mais rien à faire!! Il m’en reste une petite quantité, de quoi remplir 2 ou 3 fois votre Gaiwan alors si quelqu’un veut en profiter (en France!) dites le moi, je vous l’envoie!!!

Et ben pour l’article court on repassera, j’aurais peut-être eu mieux fait de faire celui sur le premier tome de l’assassin royal!!

(pfiou!! grosse peur je poste et là rupture de connexion!! vive la sauvegarde automatique, il ne manquait que quelques mots!!)

Une journée très blog, mais en extérieur!

11 sept

Et oui hier j’ai passé une partie de l’après-midi dehors d’abord chez Néo T, maison de thé que j’ai déjà eu l’occasion d’apprécier mais où je ne vais pas souvent car c’est pas tout à côté de chez moi, sur une idée de Mademoiselle Thé qui annonçait une dégustation en boutique. Je l’ai d’ailleurs rencontrée là-bas.

C’est toujours agréable de discuter avec une personne qui va choisir ses thés directement sur place et qui commente un peu les infusions qu’il est en train de réaliser devant vous.

J’en ai rapporté bien sûr du thé (si si j’en avais besoin, je n’ai plus de oolong fermenté à 50%, je sais quand même ce que je dis) et aussi des macarons et des financiers au matcha; Et comme on a été raisonnable et qu’on n’en a mangé que la moitié hier vous pouvez les voir (mais pas les goûter, faut pas exagérer non plus)

Si vous avez de la chance, je vous montrerais même la fleur de thé en forme de cœur que j’ai acheté.

Et ensuite, puisque j’étais juste à côté, ça aurait été dommage de ne pas aller chez Miss Cupcakes, découvert chez Tiphanya (qui n’a pas mis son index à jour, je ne dis pas ça pour dénoncer hein mais quand même:)

Alors là ne rêvez pas vous ne verrez pas de photos mais je dois dire que le cupcake pistache figue fraiche accompagné d’un Mister White (ok, un smoothie) étaient pas mal, mais je crois que les cupcakes ne sont pas mes gâteaux préférés!!!

Oolong Si Ji Chun, Maison des Trois Thés.

13 mar

L’année dernière, mon passage à la chocolaterie de Pont-Aven m’avait permis de regouter du thé de la maison des trois thés, sans y laisser mon portefeuille. En effet, ce salon de thé chocolatier (que je vous recommande en passant) propose quelques références de cette maison de thé, à la vente et à la dégustation, à un prix très raisonnable pour cette dernière. Nous ne sommes évidemment pas dans les conditions de la M3T (oui je fais comme j’ai déjà vu, c’est vrai que ça va plus vite à taper!!) où le cadre est super (quoique très intimidant pour le novice), et le thé préparé dans les règles de l’art.

J’ai donc sorti mon super Zhong de noël (qui vient lui de chez Zen zoo Thésaurus)

Et j’ai commencé les infusions….

Je ne pourrais pas vous en dire grand chose, mais quand même, j’ai trouvé une odeur d’épices de noël dans le couvercle du zhong lors des premières infusions, épices que je n’ai pas retrouvées au goût. Très rond en bouche, il a l’air presque gras. Ce qui est agréable, je précise car dis comme ça on pourrait penser le contraire!!

En tout cas cela me donne de plus en plus envie d’investir dans une tasse à sentir, ce dont je ne ressentais pas le besoin avant.

Je ne connais pas les caractéristiques exactes mais c’est un oolong peu fermenté et j’étais étonnée de voir que les boules de thé sec son plus petites que celles que j’ai d’habitude, j’ai compris pourquoi en l’infusant : les feuilles ne sont pas toutes entières. En fait c’est la première fois que je vois ça et je suis étonnée car il me semblait que la taille des feuilles et le fait qu’elles soient entières était un signe de qualité.

Ce thé est le plus cher de ma théotèque (je pourrais d’ailleurs bientôt le mettre au passé) mais je ne regrette pas son achat car j’ai pu faire un grand nombre d’infusions (je n’ai pas compté exactement mais c’était plus que d’habitude) et en plus il me rappelle mon séjour aux alentours de Pont-Aven, que j’avais beaucoup aimé!!

Inde Darjeeling Wu-long Gopaldhara FF2009 DJ11, Récolte du 10 avril 2009

15 juin

Je suis allée récemment dans un nouveau salon de thé, celui de la Maison George Cannon. Ceux qui voudraient plus de détail peuvent aller faire un détour par chez Francine qui en a parlé il y a un petit moment, parce que, même si j’ai l’intention de faire un billet dessus, ce n’est pas mon déménagement qui va me permettre de rattraper mon retard!!

Sachez tout de même que l’accueil est très très chaleureux et agréable et je me suis vu offrir toutes sortes d’échantillons, la première fois, comme tout le monde, la deuxième fois en utilisant un sésame utile dans  le monde du thé : le nom de Francine!! Mais je reviendrais là-dessus plus tard, en tout cas je l’espère!!

Donc pour en revenir à cette première fois, on m’avait offert un échantillon de Darjeeling récolté récemment. Ça tombe bien, je n’ai pas une grande expérience du darjeeling et jusqu’à présent, si je n’ai pas trop aimé, c’était  principalement des sachets et j’avais goûté une fois ou deux en vrac, mais sans être convaincue.

Là je ne suis pas sûre que ça soit un darjeeling classique, à cause de la mention de "Wu-long" dans son nom et puis aussi à cause de la couleur des feuilles (que je n’ai pas eu le réflexe de prendre en photo) qui sont plutôt vertes.

Si je ne résiste pas à l’envie de vous en parler, c’est que pour une fois, j’y ai mis le temps et plusieurs tasses, mais j’ai réussi à mettre un nom sur une saveur que j’ai perçu dans ce thé, chose dont je suis en général incapable et qui fait que je reste ensuite un moment à m’énerver de ne pas retrouver ce nom, que j’ai pourtant sur le bout de la langue!!

Donc là au bout de plusieurs tasses, j’ai enfin réussi à mettre un nom sur le deuxième goût que je sentais dans ce thé. Le premier n’en n’est pas un à proprement parler, c’est plutôt une sensation d’astringence, suivie donc d’un goût de fleur de citronnier. Quand je parle de la fleur de citronnier, c’est bien sûr son odeur que j’ai retrouvé ici en goût, car le goût de la fleur de citronnier ou plus exactement de ses pétales est plus amère. Car oui, je mange les pétales de mes fleurs quand le citronnier est en fleur, ce qui ne saurait tarder et me réjoui, car j’adore manger des pétales d’agrumes, mais je crois en avoir déjà parlé ici.

Ce thé m’a donc à moitié plus par ce côté fleur de citronnier (j’allais écrire "citronné", mais ce n’est pas vraiment ça), mais je n’aime pas trop son astringence… Ceci dit, mon échantillon ne m’a permis de faire qu’une petite théière (oui, je sais, je ne me décide pas encore, comme on me l’a conseillé, à essayer tout nouveaux thé dans mon zhong. Je crois que pour l’instant, et après plusieurs essais, je préfère cette petite théière pour une première approche, finalement, le zhong est trop déconcertant la première fois car il ne fait qu’une petite quantité à la fois et à chaque fois différente, je préfère avoir une plus grande quantité uniforme pour découvrir et utiliser le zhong plutôt pour approfondir en quelque sorte, rechercher les nuances. C’est marrant d’ailleurs après comme je peux préférer tel thé en zhong et tel autre en théière… Mais refermons cette longue parenthèse car je n’ai pas encore fini!!), donc je disais que cet échantillon ne m’a permis de faire qu’une seule théière et même si je n’ai pas été convaincue à 100%, j’aurais aimé faire d’autres explorations…

Tout ceci m’a un peu fixé sur la fleur de citronnier et j’ai donc décidé ce soir pour ma tisane (oui je suis en phase tisane le soir, ça faisait longtemps!!), j’avais déjà prévu un peu de verveine citronnée (cueillie hier en trop grnade quantité et j’en avais gardé un peu pour faire un mélange ce soir) à mélanger avec du romarin que j’avais cueilli chez mon cousin il y a 15 jour et qui était donc séché. J’ai eu l’idée de mélanger tout ça à des feuilles d’agrumes que j’avais fait sécher l’année dernière dans ce but. Déjà en les sentant, j’ai perçu une odeur différente de la fleur et du goût du pétale frais : on sentait plus une odeur citronnée et très douce, très ronde.

Dans la tisane, ça a donné un goût de verveine citronnée, mais beaucoup plus rond et doux, alors que le citronné ne paraissait que dans l’odeur et pas dans le goût. Par contre, j’étais très étonnée de ne pas sentir le goût du romarin car la première fois, je l’avais fait frais et en plus petite quantité (dans un mélange aussi) et on le sentait bien alors que là sec et en plus grande quantité, on n’a rien senti (alors qu’en cuisine, encore ce week-end, il donnait du gout!). en général, les herbes aromatiques sont plus puissantes sèches que fraiche…

En tout cas, tous ces breuvages auront eu un effet sur moi : l’envie de me mettre à écrire dessus immédiatement!!

Le thé vert japonais

3 oct

Aujourd’hui je suis allée à une dégustation de thé vert organisée par Chajin.

Au programme : rencontre avec leur producteur de thé qui nous a préparé du sincha (si ça s’écrit comme ça, la première récolte de sencha) et du matcha. Avant ça nous avons eu du Hojicha, thé grillé qui à presque été grillé sous nos yeux…

Une surprise :  le matcha n’était pas du tout amer!

J’ai donc acheté mon premier matcha "de dégustation" (j’avais avant du matcha acheté peu cher et qui me servait uniquement pour la cuisine. J’ai acheté aussi un petit fouet électrique car il n’y en avait pas de traditionnels et j’étais trop impatiente! Mais le résultat n’est quand même pas pareil qu’avec le fouet en bambou, je pense que je ne vais pas tarder à m’équiper, même si mon copain pense qu’au lieu de dépenser tout mon argent en thé,  je ferais mieux de mettre de l’argent de côté pour acheter une maison!!  Évidemment il plaisante…

En tout cas, un gros merci à Francine qui m’a transmis l’invitation et sans qui je n’aurais pas passé ce moment très enrichissant!

Edit : un compte rendu plus détaillé chez Vanessa

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 37 followers