Archive | Les livres RSS feed for this section

Mon superlivre de la politesse de Elisabeth Brami et Marie Paruit

29 oct

politesseMon superlivre de la politesse

Elisabeth Brami

Marie Paruit

Editions Casterman

Miss Malpoli, tu exagères, tu es mal élevée et grossière, que comptes-tu faire ? Monsieur Poli, tu te tiens bien, et on ne te reproche rien, c’est super cool hein ? Si tout le monde était poli la vie serait plus jolie. A votre avis ? (résumé éditeur)

Ce livre se fonctionne par doubles pages, chacune avec un thème (être invité, dans la salle de bain, être discret) qui présente en regard le comportement de Miss ou M pas poli et celui de Miss ou M poli. L’idée est intéressante mais fait ressortir un constat de ma part : la politesse c’est subjectif. Si pour la plupart des thèmes je suis d’accord avec les choses énoncées, il m’est arrivé de me dire (et de dire à haute voix puisqu’on lisait avec ma grande) « tiens, on n’est pas poli nous »  et pour d’autres je suis carrément pas d’accord. Par exemple : Respecter les adultes  » Poli laisse passer en premier un adulte, sinon, c’est grossier. Et lorsqu’il ne connait pas il dit « vous », pas « tu » ou « toi ». Il s’arrange pour se tenir bien : un adulte ce n’est pas un copain. » Du coup ça pose le problème de l’âge de l’enfant (la collection est destinée « à tous ») car ma fille, à 5 ans tutoie tous les adultes, connus ou pas et d’ailleurs les adultes la tutoient, pourquoi ferait-elle autrement?

Ou alors le thème « Inviter des amis » « Quand Poli reçoit ses amis, il s’en occupe, il est gentil, met leurs manteaux dans la penderie, leur fait plaisir et les nourrit de gâteaux et de jus de fruits, joue avec eux jusqu’à la nuit » , tout ça me parait un peu excessif…

Par contre un bon point pour « Saluer quelqu’un : Si Poli rencontre un copain, il salue et lui tend la main, lui dit « bonjour, comment ça va? » et fait la bise aussi, des fois » qui va à l’encontre de la pratique qui consiste à vouloir toujours que les enfants fassent des bisous, même s’il n’en ont pas envie…

En bref, ce livre est intéressant mais il est surtout une base pour discuter « qu’est-ce que tu en penses toi? » pour parler de politesse avec les enfants mais c’est vrai que sur certains, j’ai été contente de pouvoir prouver à ma fille qu’on n’était pas les seuls à lui demander ce genre de choses!!

Dans les bras… de Elisabeth Coudol et Sigrid Martinez

27 oct

danslesbrasDans les bras…

Elisabeth Coudol et Sigrid Martinez

Flammarion

Coll. Mes toutes premières histoires de 12 à 24 mois

Quelle aventure que la rencontre avec les grands, tous différents! Quel plaisir de rester soi-même tout en voguant, se lovant, galopant, se remplissant de câlins… Bébé se sent le roi et passe de bras en bras sans crainte, avec joie. (Résumé éditeur)

Je ne répèterais jamais assez à quel point la lecture est importante pour les touts petits, même encore plus petits que l’âge préconisé pour cette collection de premières histoires. Bébé a déjà 9 mois, que le temps passe vite! Elle a déjà lu et relu (toute seule ou avec ses parents. Oui oui, à 9 mois on lit déjà seul!) ses petits livres Noir sur blanc et Blanc sur noir de Tana Hoban et c’est avec plaisir qu’elle passe maintenant à d’autres choses, toutes aussi fascinantes pour elle…

Dans mes bras est son best seller du moment (même si l’expression n’est finalement pas si adaptée!) et il fait partie du rituel du soir. Chaque double page met en scène bébé dans les bras d’un membre de sa famille avec une activité différente : on joue au bateau avec papy, au cheval avec tata, et on fait des bisous avec papa…

Ma fille adore (bon ok, moi aussi) quand on mime en même temps les actions présentées avec une grande préférence pour celles plus actives (le cheval…). Bien sûr on est dans du livre cartonné et résistant que le bébé peut aussi manipuler tout seul quand il veut et depuis 2 semaines, c’est un plaisir de la voir en plus essayer d’attraper les images sur son livre… :)

Maisie Hitchins L’affaire des pièces volées de Holly Webb

7 juil

9782081308329FSMaisie Hitchins L’affaire des pièces volées

Holly Webb

Castor poche romans

Maisie Hitchins serait sûrement une grande détective si elle ne devait pas aider sa grand-mère à tenir sa pension. En quête d’une énigme dans les rues de Londres, elle sauve un petit chien qui devient son fidèle assistant. Avec lui, Maisie tente de venir en aide au livreur de la boucherie accusé de vol. Certaine que George est innocent, elle va tout faire pour découvrir le vrai coupable. (résumé éditeur)

Ayant depuis longtemps envie de lire une autre série de cet auteur, Rose, et ne l’ayant jamais fait c’est avec un a priori tout à fait positif que je me suis plongée dans ce roman. Je dois dire que jusqu’à il y a peu, je me contentais surtout en littérature ado de lire des romans pour grands ados. Et que quand il s’agissait de trouver de bons romans pour des ados plus jeunes, j’étais un peu plus embêtée. Celà fait donc 2 fois de suite que je me plonge dans cette tranche de lecture et pour la 2ème fois c’est une bonne surprise (après le presque coup de coeur pour Harold et son dragon).

J’ai trouvé ici une héroïne attachante et plus ou moins crédible (je n’ai pas une vraie bonne représentation de ce qu’était la vie d’une petite fille de sa condition à son époque que je n’ai pas totalement identifiée d’ailleurs) et qui s’attache à résoudre une énigme qui parait à sa portée, tout en se rêvant grande détective, comme son idole Gilbert Carrington, imitation de Sherlock Holmes.

Voilà donc un roman honnête pour des lecteurs allant de la fin de primaire au début du collège, reste à savoir si cette héroïne saura séduire les 2 sexes car si le récit n’est pas trop genré, la couverture elle l’est quand même un peu…

Harold et les dragons T.1 Comment dresser votre dragon de Cressida Cowell

3 juil

1507-1

 Harold et les dragons T.1 : Comment dresser votre dragon

Cressida Cowell

Casterman poche

Harold Horrib’Haddock est loin d’être un redoutable Viking ! Bien qu’il soit l’héritier de la tribu des Hooligans Hirsutes, il est chétif et peureux. Seulement voilà, la tradition repose sur un rite initiatique : les garçons doivent capturer un dragon… (résumé éditeur)

Prenez un anti héros, ajoutez un dragon atypique, ajoutez un garçon bête et méchant pour se moquer de lui et vous obtennez Harold Horrib’Haddock, fils du chef d’une troupe de viking pas très futés et vous tenez entre les mains un roman plutôt drôle, assez décalé et qui convient dès 9/10 ans sans pour autant ennuyer les plus vieux.

Cela me parait donc tout à fait naturel qu’un dessin animé ai été tiré de ce roman, même si j’ai trouvé le dessin (repris sur la couverture) trèèèèèès en décalage avec les propres illustrations de l’auteur (volontairement) très moches et peu flatteuses dans la représentation des personnages, dragons y compris.

J’ai quand même bien envie, un de voir le film, et deux de lire la suite!! :)

Pour le fun, je vous montre quand même les couvertures originales qui étaient plus dans le ton du roman il me semble…

9782203032613

9782203031593FS

 

Le parfum du voyage d’Anne Bouin et Vincent Bourgeau

24 juin

9782746710221FSLe parfum du voyage

Anne Bouin

Illustrations : Vincent Bourgeau

Autrement jeunesse

Le jour du départ, c’est le coq qui nous réveille à l’aube. Le petit déjeuner nous brouille toujours un peu l’estomac. Nous parlons peu, chacun est à ses rêves de la nuit. Ah, le parfum du voyage !

Voyager aurait moins d’attrait sans tous ses animaux. il est question ici de plusieurs chats, d’un coq, d’une musaraigne et d’un crocodile empaillé. Le récit qui commence sur la question de la possibilité de voyager sans eux fini ensuite par une énumération de lieux visités ensemble, ce qui est dommage car c’était plutôt bien parti… Au final, la présentation de ces animaux et de leurs lubies qui promettent d’enrichir le voyage retombe plutôt à plat. Une déception pour ma part…

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 41 autres abonnés