Archive | mars, 2009

Index par auteurs (romans)

31 mar

Austen, Jane : Orgueil et préjugés

Barnes, Julian : Arthur et George

Blaylock, James P. : Homunculus

Bondoux, Anne-Laure : Les larmes de l’assassin

Braddon, Mary Elizabeth : L’aveu, Henry Dunbar

Colin Fabrice et Gaborit, Mathieu : Confession d’automate mangeur d’opium

Corillon, Patrick : Le diable abandonné, tableau 1 & 2

Dorfman, Ariel et Joaquin : Manhattan Macadam

Estibal, Sylvain : Naufragée

Fakhouri, Anne : Le clairvoyage

Farmer, Nancy : La maison du Scorpion

Frain, Irène : les naufragés de l’île Tromelin

Fforde, Jasper : L’affaire Jane Eyre, Délivrez-moi!, Le puits des histoires perdues

Gaborit, Mathieu et Colin Fabrice: Confession d’automate mangeur d’opium

Gardner, Lyn : Les Soeurs Eden et le maître des loups

Honaker, Michel : Terre noire, les exilés du Tsar

Jubert, Hervé : Trilogie Morgensten T. 1, Trilogie Morgensten T.2, Le palais des Mirages, Blanche T.1

Kawakami, Hiromi : Les années douces

Kennedy Tool, John : La conjuration des imbéciles

Lenz, Siegfried : La leçon d’allemand

Littell, Jonathan : Les Bienveillantes

Maria Vrettos, Adrienne : C’est pour toi que le rôdeur vient

Moers, Walter : Le Maître des Chrecques

Murakami, Ryu : Love & Pop, Kyoko

Reeve, Philip : Arthur, l’autre légende, L’Hôtel étrange,

Rong, Jiang : Le totem du loup

Schlitz, Laura Amy : La fille aux esprits

Sihol, Léa : La sève et le givre

Strasser, Todd : La vague

Twain, Mark : Huckleberry Finn

Ungar, Antonio : Les oreilles du loup

Van Vogt : A la poursuite des Slans

Vigne, Fabrice : les Giètes

Westerfeld, Scott : Midnighters T. 1

Willis, Connie : Sans parler du chien , Le grand livre

Wynne Jones, Diana : Le château de Hurle

Zenatti, Valérie : Quand j’étais soldate

Zusak, Markus : la voleuse de livres

Love&Pop de Ryu Murakami

30 mar

9782809700787Hiromi est lycéenne. Lors d’une séance de shopping avec ses amies, elle trouve dans une bijouterie une bague qu’elle veut absolument. Pour ça, elle aura recours à des rdv payants avec des hommes plus vieux qu’elle. Elle en a déjà fait avec ses amies, des sorties au karaoké ou au restaurant par exemple, mais là, elle veut le faire seule pour se payer elle-même cette bague. Elle prend rendez-vous avec deux hommes dans la même journée grâce à une messagerie téléphonique. Ces rencontre, prétendument anodines vont mal tourner pour elle.

Le sujet de ce roman est volontairement choquant et c’est vrai qu’on a du mal à comprendre le postulat de base : Hiromi et ses amies ayant gagné suffisamment d’argent à elles quatre lors d’un premier rdv au karaoké, elle refuse cet argent et préfère rencontrer des hommes seule pour se la payer elle-même… Au cours de la journée, Hiromi va décider petit à petit de coucher avec un homme inconnu (alors qu’elle s’y refuse avec son petit ami) pour obtenir ce qu’elle désire.

L’écriture de ce roman peut dérouter car l’auteur inclus dans son intrigue les bruits environnants : les commandes des clients dans un fast-food, les informations télévisées, des pages et des pages de petites annonces téléphoniques. On ne peut rien sauter à la lecture car l’histoire se déroule par bribes entre ces informations parasites (mais il y a quand même des chapitres entier d’histoire).

Son sujet est quand même un peu dur a accepter puisqu’il parle d’un phénomène de société très répandu au Japon, nous ne sommes donc pas dans de la fiction, ou plutôt si, mais directement inspirée de faits réels… Cela fait un peu froid dans le dos de voir ce commerce plus ou moins sexuel selon les cas, mais quoi qu’il en soit, malsain, tout ça pour pouvoir acheter vêtements et accessoires de marque!

C’est ma première rencontre avec cet auteur et bien que ce livre m’ai assez déroutée (autant par le ton que par la morale un peu trop appuyée à la fin), il m’a fait une forte impression au point que j’ai eu immédiatement envie de le relire. Cela fait des années que j’ai envie de lire cet auteur et là ça s’est accéléré, aussi bien avc le swap Japon (Levraoueg ayant répondu à mon souhait de découverte) et entre temps avec ce livre qui est le dernier sorti de cet auteur et que j’ai emprunté à la bibliothèque.

Cette lecture m’a fait me plonger rapidement dans Kyoko, celui offert par Levraoueg, et j’ai encore envie de lire cet auteur, je pense que maintenant quand je passerai devant à la librairie, je ne repousserais plus indéfiniment l’achat de son fameux roman Les bébés de la consigne automatique.

Bref, un nouveau Murakami viens de se faire une place dans ma bibliothèque!!

Oceanicus in folio

30 mar

Et oui, je ne suis pas la seule à déménager, ça doit être le printemps qui donne des envies de renouveau!!

Vous retrouverez désormais Bladelor ici :

Oceanicus in folio

Et ce nouveau nom est sorti tout droit de l’imagination d’ Akä, ce qui nous fait un deuxième point  commun avec Bladelor…

Librairie Super Héros

29 mar

Et oui, je ne devrais pas vous donner mes bonnes adresses, c’est un peu comme les coins à champignons, j’espère qu’il m’en restera après votre passage…

Pour inaugurer cette nouvelle catégorie (dont je ne sais pas si elle sera alimentée par la suite, mais on peut toujours rêver!) j’ai décidé de vous parler de ma librairie favorite de bandes dessinées, la librairie Super Héros, dans le 3ème à Paris.

C’est une librairie toute petite mais attention il n’y a que de la qualité! Je l’ai découvert il y a plusieurs années et j’enchaine les cartes de fidélité chez eux, ce n’est pas mon porte -monnaie qui me remercie, vous vous en doutez!

Les vendeurs sont super dispos et conseillent vachement bien , même si je n’ai que rarement recours à eux car quand je rentre dedans j’ai déjà en tête une bonne partie de ce que je vais acheter. Mais si on a une question il ne faut pas hésiter, ils sont super francs, ça m’est déjà arrivé de demander un avis sur une BD que j’allais prendre et le libraire à qui j’ai demandé m’a dit qu’il n’avait pas aimé et pourquoi et m’a donné aussi les arguments d’une de ses collègues qui avait adoré…

Et ce que j’apprécie aussi chez eux ce sont les Ex-libris… C’est toujours un plaisir d’avoir une petite imge en plus faite pas l’auteur pour les clients de cette librairie. Des fois il ne faut pas être impatient car l’ex-libris arrive deux mois après l’achat de la BD, il faut donc biensûr revenir. Mais je préfère ça, car quand il est déjà là il est collé dans la BD, ce qui je trouve est dommage car ceux que j’ai eu après sont en général encadrés et accrochés aux murs alors que sinon il reste enfermé dans le livre, ce qui un peu dommage…

Juste une dernière petite précision, vous n’y trouverez que très peu de mangas, mais probablement choisis avec soin. donc ce n’est pas là que vous irez acheter le dernier tome de votre série en cours.

Librairie Super Héros

175 rue Saint-Martin

75003 Paris M° Rambuteau

http://www.librairie-superheros.com/index.php

Un p@cte avec le di@ble…

28 mar

C’est marrant comme des fois sans le vouloir on se retrouve dans une thématique particulière…
Mon année 2009 aura donc commencé sous le signe du Di@ble et plus particulièrement des p@ctes que l’on peut signer avec lui!

D’abord j’ai lu le premier volume de la trilogie Morgenstern d’Hervé Jubert, Le quadrille des assassins.
Ensuite Le diable abandonné tableau un : la Meuse obscure et tableau deux : la forêt des origines

Et enfin (on dirait une dissertation!) West tome 1 et 2 en BD.

Le p@cte avec le di@ble est abordé à chaque fois de manière totalement différente et ce qui m’avait paru sans surprise chez Jubert s’est finalement révélé un peu plus original! J’ai fini par mettre en ligne ces notices et oui, j’ai bien lu les livres en janvier…) et depuis j’ai lu Le maître des Chrecques dont je parlais il y a peu de temps et j’ai encore retrouvé cette notion de p@cte si ce n’est ici avec le di@ble, au moins avec quelqu’un de malfaisant!

Comme quoi le p@cte avec le di@ble fait recette et m’a donné de bons moments de lecture!!

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 37 followers